HomePolitiqueKyria Doukouré : « pourquoi Ouattara continue de prélever 20.000 à 60.000FCFA...

Kyria Doukouré : « pourquoi Ouattara continue de prélever 20.000 à 60.000FCFA aux fonctionnaires au titre d’une « contribution nationale » ?

Kyria Doukouré : « pourquoi Ouattara continue de prélever 20.000 à 60.000FCFA aux fonctionnaires au titre d’une « contribution nationale » ?
Kyria Doukouré : « pourquoi Ouattara continue de prélever 20.000 à 60.000FCFA aux fonctionnaires au titre d’une « contribution nationale » ?

« Contribution nationale » des fonctionnaires ivoiriens. La cyberactiviste du PDCI, Kyria Doukouré, fait une analyse relative à ce sujet.

A la survenance de la crise en 2002 (je peux me tromper sur la date exacte), l’état de Côte d’Ivoire a institué ce qu’on a appelé l’effort de guerre ou les ‘’haut-les-cœurs’’ qui étaient versé aux membres des forces de défense et de sécurité (FDS).

La mise en place de cet impôt spécial a nécessité l’apport des fonctionnaires ivoiriens d’où la création de l’impôt dit de la ‘’contribution nationale’’.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Crise au MFA, Anaky veut reprendre la tête du parti et interjette appel devant la justice

La Côte d’Ivoire n’est plus en guerre depuis le 11 avril 2011. D’ailleurs, les militaires ne perçoivent plus les ‘’haut-les-cœurs’’ alors pourquoi le régime de M. Ouattara continue-t-il de prélever des montant allant de 20.000 à 60.000FCFA aux fonctionnaires ivoiriens au titre de la ‘’contribution nationale’’ ? Ils contribuent à quoi ?

Le salaire du fonctionnaire qui est son unique source de revenu, subit des ponctions fiscales au titre de l’impôt sur traitement (ITS), de l’impôt général sur le revenu (IGR), de la contribution nationale. Comme si cela ne suffisait pas, leur pauvre pension à la retraite est encore imposée.

Lire aussi:   Ça se coince vraiment pour Ouattara : l’opposition prend-elle le dessus ?

Que peut-il rester du salaire du fonctionnaire si leur seule source de revenu est érodée par une pluralité d’impôts ? Alors ma préoccupation est simple : pourquoi le régime de M. Ouattara refuse la suppression de cet impôt surtout que nous ne sommes plus en crise et que notre pays connait une embellie économique qui nous est enviée de par le monde ?

Ma question étant simple, je souhaite des réponses simples. Merci aux narco-militants de me répondre avant de visiter les fumoirs et autres lieux de déperdition.

Lire aussi:   Report de la présidentielle : Depuis Man, Ouattara se moque de Bédié et Affi

Source: yeclo