Home Politique Konaté Navigué rassure les jeunes du FPI : "Faire du RHDP un...

Konaté Navigué rassure les jeunes du FPI : "Faire du RHDP un parti unifié est un projet qui a échoué"

Quelle attitude adopter face à la mutation du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) en parti unifié ? Sur cette question, la jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi) a souhaité avoir l’opinion de son président, Konaté Navigué, le samedi 28 février 2016 au QG du Fpi aux 2 Plateaux-Attoban, au terme d’une séance de travail sur la restructuration de ses fédérations.

Pour Konaté Navigué, le projet de faire du Rhdp un parti unifié a échoué. « Le projet d’un Rhdp uni avec un président et un candidat unique en 2020 est déjà mis à rudes épreuves. Le communiqué issu de la réunion censée faire du Rhdp un parti unifié traduit lui-même que le projet a échoué. Il dit que le parti est unifié, mais chaque parti politique conserve son identité. En politique, un tel communiqué est la preuve qu’un projet a échoué. C’est un abus de langage de dire que le Rhdp est un parti unifié. C’est plutôt une coalition », a expliqué Konaté Navigué pour rassurer les jeunes du Fpi.

Selon lui, que ce projet du Rhdp soit une réussite ou un échec, cela ne change en rien en l’attitude à adopter par les jeunes au Fpi. « Bien que fragile, si le Rhdp est organisé en bloc, il est important pour nous, les pro-Gbagbo, de nous constituer également en un bloc fort et capable de bousculer le Rhdp pour prendre le pouvoir en 2020. Malgré le fait que le Rhdp n’est pas un parti unifié car les tendances s’entredéchirent, la tâche ne sera pas forcément facile pour nous. Il nous faudra toujours arriver à un bloc », a suggéré la tête pensante de la jeunesse du Fpi.

Konaté Navigué a ensuite ajouté : « En vérité, c’est parce que le Rdr ne veut pas faire la passe au Pdci en 2020 que les positions sont cristallisées ».
Par ailleurs, s’exprimant sur les chances de libération de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, le fondateur du parti détenu à La Haye, le président de la jeunesse du Fpi a fait savoir que « le procès va durer », avant de poursuivre : « Vous allez entendre beaucoup de démagogues qui vous diront que Gbagbo revient bientôt. Mais ce n’est pas vrai car le dossier est extrêmement complexe ». C’est pourquoi, il a préconisé, en synergie avec toute la classe politique ivoirienne, de mener des actions diplomatiques auprès de l’Onu pour faciliter la libération de Laurent Gbagbo.

Relativement à la séance de travail qu’il a eue avec les fédéraux du Fpi, il s’est agi pour Navigué de se faire une idée précise de l’espace territorial affecté à chacun en vue d’éviter des piétinements. A cet effet, pour plus d’efficacité, plusieurs villes ont été scindées en 2 ; 3, voire 4 fédérations, en attendant les élections législatives prévues entre le 27 octobre et le 26 novembre 2016.

Alex A

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here