HomePolitiqueJean-Yves Dibopieu écarté par Issiaka Sangaré pour la liste FPI à Cocody

Jean-Yves Dibopieu écarté par Issiaka Sangaré pour la liste FPI à Cocody

Jean-Yves Dibopieu écarté par Issiaka Sangaré pour la liste FPI à Cocody
Jean-Yves Dibopieu écarté par Issiaka Sangaré pour la liste FPI à Cocody

L’ex-leader estudiantin ne fera pas liste commune avec Issiaka Sangaré, Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), tendance Affi, aux législatives prochaines à Cocody. C’est le constat qui ressort de plusieurs jours de négociations sur lesquelles Jean-Yves Dibopieu a fondé son espoir.

L’ex-Premier ministre ivoirien Pascal Affi Nguessan avait donné un avis favorable en vue d’une liste commune à Cocody avec Jean-Yves Dibopieu. Malheureusement, cette volonté s’est heurtée au refus catégorique de son SG Issiaka Sangaré. Celui-ci a préféré jouer sa propre carte, celle d’une colistière choisie par lui-même pour briguer les deux sièges qui reviennent de droit à la circonscription électorale de Cocody-commune.

Lire aussi:   Retrait des cartes d’électeur : l’appel du FPI et l’AFD à leurs militants

Jusqu’à ce vendredi 22 janvier, le suspense était entier entre les deux camps. D’un côté, Pascal Affi Nguessan qui rassurait l’ancien leader estudiantin dans l’éventualité de faire équipe avec lui et de l’autre, raisonner Issiaka Ouattara pour qu’il accepte d’y aller avec l’ancien SG de la Fesci de 2001 à 2003. Finalement, la fermeté du collaborateur d’Affi Nguessan l’a emporté sur tout. Jean-Yves Dibopieu ne fera pas non seulement tandem avec le FPI de Pascal Affi Nguessan mais n’ira pas aussi à ces législatives.

Lire aussi:   Engagement pour la paix et la réconciliation - Le Parci rejoint la vision d’Affi

Issiaka Sangaré, proche d’Affi

Une source proche de l’ancien membre de la galaxie patriotique révèle que Jean-Yves Dibopieu n’avait pas de plan B au moment où il était en négociation avec le camp Affi. Lâché par ses « partenaires » sur qui il a parié, le jour-J, il n’avait plus aucun moyen de se trouver un colistier et un suppléant à celui-ci. C’est donc la mort dans l’âme que le successeur de Charles Blé Goudé à la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) se résout à s’éloigner des législatives.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : l’état-major auprès des démobilisés de Bouaké