Home Politique « Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de...

« Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de guerre pré ou postélectorale » (Innocent Gnelbin)

« Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de guerre pré ou postélectorale » (Innocent Gnelbin)
« Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de guerre pré ou postélectorale » (Innocent Gnelbin)

A l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Innocent Gnelbin, le président de Forces aux peuples a fait une adresse à ses compatriotes Ivoiriens.

Chers ami(e)s de la Côte d’Ivoire ; Permettez-moi, de saluer, au nom de Force aux Peuples, votre amour, combien fort, pour notre patrie la Côte d’Ivoire, ce pays qui nous a tant donné. J’adresse mes sincères remerciements à chacune et à chacun de vous qui, chaque jour, travaillez si courageusement pour le rayonnement de notre pays.


Mes chers compatriotes, Il y a soixante (60) ans, jour pour jour, que la Côte d’Ivoire a acquis son indépendance, recouvré sa liberté et sa dignité ; c’était le 07 août 1960. Ce jour-là, autour des couleurs de notre nation, avec des cris et des chants de gaieté, nos devanciers ont jubilé de pouvoir désormais écrire d’eux-mêmes, les lignes de l’avenir de notre chère patrie. Pour autant, que faisons-nous pour conduire notre pays, à une meilleure maitrise des leviers de notre souveraineté, à un solide développement et, le léguer dans les meilleures conditions aux générations futures ?

Au-delà de l’aspect festif que revêt ce jour, il convient de marquer un arrêt pour apprécier le chemin parcouru et envisager le futur. En effet, comme toutes les grandes nations, notre pays a traversé des moments difficiles qui peu à peu, grâce aux efforts de tous, sont en train de disparaître au profit de jours plus heureux. Inutile de revenir sur ces périodes malheureuses même si elles restent indispensables pour que chaque habitant de ce pays puisse apprécier et chérir, à sa juste valeur, la paix dont nous jouissons aujourd’hui. Oui, en effet, plusieurs chantiers ont été ouverts. Que de chemin parcouru depuis le parti unique jusqu’au multipartisme, de l’économie de rente jusqu’à l’économie diversifiée, de l’école post coloniale à l’école relativement moderne…

Lire aussi:   Côte d'Ivoire-Togo: Depuis Abidjan, le PM togolais minimise les manifestations de l'opposition et accuse les médias

Certains chantiers sont déjà terminés pendant que d’autres se poursuivent en donnant une plus fière allure à notre pays et en affirmant davantage notre souveraineté, acquise au prix d’une âpre lutte par nos devanciers. Ainsi, en regardant objectivement les niveaux juridique, politique, diplomatique, administratif, économique et social, l’on peut humblement reconnaître qu’il y a eu de grandes et notables évolutions pour notre pays et pour le bien de ses habitants. C’est le lieu de saluer et d’honorer le premier Président de notre pays, Félix Houphouët Boigny pour l’immense travail accompli.

Chers ami(e)s de la Côte d’Ivoire

C’est dans ces conditions d’évolution, à tous les niveaux, que sont appelés les partis politiques à concourir pour l’élection présidentielle d’Octobre 2020. Ce sera un moment clé pour montrer aux yeux du monde et surtout à nous-mêmes que nous avons dépassé les guerres fratricides, qu’elles sont loin derrière nous et que dans la discipline et l’union, comme le proclame notre devise, nous sommes déterminés à passer ce cap sans heurts, dans la paix et l’amour.

Mes chers compatriotes

Nous devons définitivement assurer la stabilité de nos institutions et renforcer le processus de modernisation de la gouvernance. C’est pourquoi Force aux Peuples, mon parti, a fait le choix de soutenir le candidat du RHDP, qui aura durant ces dix dernières années œuvré à donner une cohérence à la gestion de l’État et à moderniser sa gouvernance à travers son administration et ses institutions. Qui d’autre que celui qui a été le leader de cette œuvre peut achever ce qui à été si bien entamé il y a neuf ans. Pour notre parti, la démocratie, la vraie, c’est celle qui laisse aux peuples la latitude de choisir son chef sans restriction aucune. Nous saluons en conséquence l’annonce du Président Alassane Ouattara, candidat du RHDP et nous réitérons notre adhésion à son combat dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de ses peuples.

Lire aussi:   3e mandat: Ouattara veut se donner du temps avant de se prononcer, « je vous demanderai de me laisser du temps »

Peuples de Côte d’Ivoire cette élection est celle qui oppose deux camps, celui de la stabilité des institutions, du sérieux dans la gestion des choses de l’Etat, de la modernisation de la gouvernance contre celui qui aspire à laver un supposé opprobre dont il aurait été victime. Laver un affront n’étant pas un programme mais plutôt un risque d’implosion, il faut alors comprendre que le choix qui s’offre aux Ivoiriens, en dehors des ressentiments apparents, est celui du candidat Alassane Ouattara.
Notre pays a été bâti sur des valeurs, de pardon et de progrès, chères au père fondateur de notre patrie, feu le Président Félix Houphouët Boigny car, rien ne se construit dans le désordre, le développement ne prospère pas dans le chaos et il ne s’invite jamais au sein de communautés bellicistes et belliqueuses.

C’est la raison pour laquelle je nous invite tous autant que nous sommes, à adhérer massivement à l’approche actuelle de Force aux Peuples. Cela nous conduira assurément au développement et à l’épanouissement des populations. Ensemble saisissons cette occasion solennelle, ce jour commémoratif de notre soixantième indépendance, ce jour où main dans la main, nos devanciers ont célébré la victoire de l’union des fils du pays sur la désunion, la victoire de la cohésion sociale sur les divisions, pour nous engager à la cohésion et au vivre-ensemble. Il nous faut être disciplinés et aller à l’élection présidentielle dans la paix et le respect du choix des uns et des autres.

Lire aussi:   Rencontre avec la diaspora vivant aux Etats Unies : le premier ministre Amadou Gon Coulibaly promet de faciliter le retour de ceux qui veulent investir en Côte d’Ivoire

Plutôt que de nous diviser, nos différences politiques doivent être le ciment qui nous solidifie dans l’unité nationale et nous enrichit dans la compréhension et l’acceptation de l’autre. Je tiens à rassurer nos populations qu’il n’y aura pas de guerre pré ou post électorale. Beaucoup se trompent d’époque et de contexte géostratégique ; encore plus, ils surestiment la réalité des rapports de force. Ce pays restera en paix, ne nous laissons pas entrainer dans des aventures sans lendemain. Force Aux Peuples compte sur toutes et tous pour que le pays soit un modèle africain dans la mise en œuvre de cette élection. Travaillons tous à la paix, travaillons tous à la discipline, travaillons tous à la cohésion sociale. Travaillons pour nos enfants et pour les générations futures comme nos devanciers l’ont fait pour nous. Mes chers compatriotes,

Chers militantes, militants

Je voudrais avant de clore mon propos vous exhorter tous au rassemblement autour des idéaux essentiels que sont la cohésion sociale et la paix afin d’affronter ensemble les défis nouveaux du développement pour une Côte d’Ivoire d’espérance et d’hospitalité. Bonne fête de l’Indépendance à toute et à tous ! Le meilleur pour tous et pour chacun ! Que Dieu vous bénisse et bénisse la Côte d’Ivoire !

Force aux Peuples !
Je vous remercie.
Innocent Gnelbin
Président de Force aux Peuples

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here