HomePolitiqueIssiaka Diaby, Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) :...

Issiaka Diaby, Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) : « Gbagbo a le droit de rentrer »

Issiaka Diaby, Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) : « Gbagbo a le droit de rentrer »
Issiaka Diaby, Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) : « Gbagbo a le droit de rentrer »

Issiaka Diaby, Président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI), s’est prononcé le 10 janvier 2020, sur le retour de Gbagbo.

« J’appelle  les victimes à la mobilisation et à adhérer au processus de réconciliation. En dépit de tout, nous les victimes voulons aller à la réconciliation, mais à condition de respecter nos droits fondamentaux », a affirmé Issiaka Diaby, le président de cette organisation dans une conférence de presse. 

Cet engagement du CVCI intervient quelques jours après sa rencontre avec le premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko. Selon M. Diaby, à l’issue de cet entretien, le chef du gouvernement ivoirien « a répondu favorablement à nos préoccupations et nous a promis que les victimes seront au cœur du processus de réconciliation».

Lire aussi:   Lancement Côte-d’Ivoire Vision: « Le développement a horreur du bruit », Aly Touré (Ambassadeur et président)

Poursuivant M. Diaby a dit également l’engagement de son organisation à « agir de façon citoyenne » pour exclure définitivement les va-t-en-guerre de la classe politique ivoirienne qu’il qualifie de  « génération violente ».  « On va se mobiliser pour lutter contre les acteurs de violence en Côte d’Ivoire », a-t-il assuré. 

« Mobilisez-vous, nous allons nous accaparer le processus de réconciliation », a insisté M. Diaby auprès des membres de son organisation. Dans la foulée, M. Diaby a réaffirmé l’opposition du CVCI au retour en Côte d’Ivoire de l’ex- président ivoirien Laurent Gbagbo en liberté conditionnelle en Belgique estimant que la procédure à l’encontre de celui-ci est encore pendante devant la Cour pénale internationale ( CPI).

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Ouattara confirme qu’il ne sera pas candidat en 2020

« M. Gbagbo a le droit de rentrer en Côte d’Ivoire, mais nous aussi avons le droit à la justice », a soutenu M. Diaby. Les conclusions du dialogue politique entre le gouvernement, l’opposition et la société civile, conduit par le Premier ministre Hamed Bakayoko participent depuis quelques jours à la décrispation de la situation socio-politique du pays.

source: yeclo