HomePolitiqueHenri Konan Bédié écrit à Macron: Ce que veut le président du...

Henri Konan Bédié écrit à Macron: Ce que veut le président du PDCI

Henri Konan Bédié écrit à Macron: Ce que veut le président du PDCI
Henri Konan Bédié écrit à Macron: Ce que veut le président du PDCI

Henri Konan Bédié a adressé un courrier à Emmanuel Macron. Le patron du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), en rupture de ban avec Alassane Ouattara, a saisi l’occasion pour faire une requête au président français. De quoi a bien parlé l’ex-chef d’État ivoirien ?

De quoi a bien parlé Henri Konan Bédié à Emmanuel Macron?

Selon une information publiée sur le site officiel du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié a écrit à Emmanuel Macron. Il s’agit pour le président du PDCI d’apporter son soutien au chef d’État français à la suite de la disparition de Valéry Giscard D’Estaing. « En cette douloureuse circonstance, j’adresse, au nom du PDCI-RDA et en mon nom propre, mes sincères condoléances à vous-même et au peuple français », a déclaré le « sphinx » de Daoukro qui a prié le numéro un français de « transmettre également à la famille de l’illustre disparu », tout son réconfort et sa sympathie.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Renouvellement des CNI, le FPI camp Affi N'Guessan pour la gratuité de l'opération

Pour Henri Konan Bédié, « avec la disparition de monsieur Valéry Giscard D’Estaing, la France perd un homme de convictions et la Côte d’Ivoire perd un grand Ami ; une amitié symbolisée et matérialisée par l’un des boulevards de la ville d’Abidjan qui porte son prestigieux nom ». L’ex-président ivoirien n’a pas manqué d’exprimer sa « profonde compassion » au peuple français.

Valéry Giscard D’Estaing est décédé le mercredi 2 décembre 2020 des suites de covid-19, à l’âge de 94 ans. Il a dirigé la France du 27 mai 1974 au 21 mai 1981. « Par pudeur, Valéry Giscard d’Estaing ne souhaitait pas que soit organisé un hommage national. Ses obsèques auront lieu dans l’intimité familiale. Je décréterai un jour de deuil national le mercredi 9 décembre », a fait savoir Emmanuel Macron dans une déclaration. Il a aussi ajouté que « les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d’hommage dans nos mairies, et à Paris au musée d’Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons ».

Lire aussi:   "IL SE FOUT DU PARTI": LA CRISE CHEZ LAREM N'INQUIÈTE PAS EMMANUEL MACRON

source: afrique-sur7