HomePolitiqueHamed Bakayoko, un parcours exceptionnel

Hamed Bakayoko, un parcours exceptionnel

Hamed Bakayoko, un parcours exceptionnel
Hamed Bakayoko, un parcours exceptionnel

Sous la pression de son père, il étudie la médecine qu’il abandonne après la quatrième année pour des études de communication. Journaliste culturel, il est à 25 ans, Directeur de publication du quotidien le Patriote, proche du Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny et plus tard, porte-étendard du RDR. Durant sa carrière professionnelle, il occupera le poste de Directeur général de radio Nostalgie Abidjan. En 2000 il est nommé PDG de Nostalgie Afrique.

Membre du RDR, il commence sa carrière politique dès ses années lycée. Il est d’abord responsable du MEECI (Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire), au Burkina-Faso. En 1994 après la création du RDR, il rejoint l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara. Sa carrière de journaliste lui vaudra en 2003 d’être nommé ministre des NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la Communication) par le Président Laurent Gbagbo. Un ministère qu’il dirigera de 2003 à avril 2011.

Lire aussi:   ITU Telecom World - Bruno Koné échange avec les acteurs mondiaux du secteur

Le 11 avril 2011, le Président Ouattara lui confie le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, un département ministériel très sensible pour un pays qui sort d’une décennie de crise.

La même année il est élu député de Séguéla. En 2018, il se fait élire maire d’Abobo en battant les sérieux candidats tels que Albéric Mandjoba du PDCI et Koné Téfhour, un proche de Guillaume Soro.

Travailleur infatigable, ce grand serviteur de l’Etat se voit confier le ministère d’Etat, ministère de la Défense en juillet 2017, après une série de mutineries dans l’armée. Il parvient à calmer les humeurs des soldats et engage par la force du dialogue, des travaux d’Hercule, dans les casernes du pays. La formation des hommes ne manque pas. Hamed BAKAYOKO passe son contact à des hommes du rang afin d’être au plus proche des réalités. C’est cela Hamed BAKAYOKO, le résultat humain de la volonté d’Alassane Ouattara.

Lire aussi:   « On va les tuer beaucoup » : Quand Hamed Bakayoko menaçait sous Gbagbo

C’est donc ce fidèle parmi les fidèles, qui vient de gravir un échelon politique de plus. Cette fois-ci, il aura l’opportunité de travailler comme Premier ministre, de se forger une carapace au contact des grands dossiers de l’Etat.

Source: info.ci