HomePolitiqueHamed Bakayoko perd ses ‘’pouvoirs’’ le jour de sa date anniversaire de...

Hamed Bakayoko perd ses ‘’pouvoirs’’ le jour de sa date anniversaire de naissance

Hamed Bakayoko perd ses ‘’pouvoirs’’ le jour de sa date anniversaire de naissance
Hamed Bakayoko perd ses ‘’pouvoirs’’ le jour de sa date anniversaire de naissance

Près d’une vingtaine de jours après son hospitalisation en France puis tout fraichement en Allemagne, Hamed Bakayoko dont la santé est très préoccupante se voit vider de ses attributs au cœur du régime d’Abidjan. Fait marquant, le Premier Ministre et ministre de la défense a été remplacé le jour du 8 mars 2021 (sa date d’anniversaire de naissance) par de nouveaux locataires à la primature et au ministère de la défense. Était-ce nécessaire de désigner des intérimaires à cette date ? Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Hamed Bakayoko malade, reçoit un »cadeau » tout particulier à sa date anniversaire.

La vacance a certains postes au sein des institutions de la République n’avait pas échappée aux regards avisés des observateurs de la vie politique ivoirienne. Linfodrome révélait cet état de fait dans un récent article intitulé ‘’ Vacance au sommet de l’État : Ça pose un problème de bail de confiance’’.

Lire aussi:   Cohésion sociale : « La vengeance n’est pas un projet de développement »

Est-ce cette problématique qui a interpellé les autorités ivoiriennes à se précipiter dans la désignation d’intérimaires pour succéder au PM Hamed Bakayoko dont la santé est précaire ?

Même si l’idée d’intérim n’est pas mauvaise en soi, il importe de relever le contexte brusque dans lequel le décret de nomination des nouveaux locataires de la primature et du ministère de la défense a été pondu. On a le sentiment que cela s’est fait en méprisant l’homme hospitalisé. Ce n’est qu’une impression qui malheureusement coïncide avec le déroulement des circonstances. Autrement dit, procéder au remplacement temporaire d’Hamed Bakayoko à sa date d’anniversaire de naissance n’est pas un bel hommage à lui rendre. Il aurait fallu attendre le lendemain pour désigner des successeurs aux postes à pouvoir.

Lire aussi:   Révision ou nouvelle Constitution: cacophonie et suspicions s’installent

Pour le commun des ivoiriens, le »cadeau » du chef de l’Etat à Hamed Bakayako a surement fait grossir les suspicions et ouvre la porte à des interprétations diverses. Ce d’autant plus que la santé de l’ex-premier ministre est déjà affolante. La rumeur que l’on craint s’enfle en laissant le doute dans les esprits.

Il faut le dire, l’actualité ivoirienne est dominée certes par les résultats des législatives mais bien plus par la situation grabataire du maire de la commune d’Abobo. Méritait-il un tel cadeau le jour de son anniversaire de naissance ?

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: le président qualifie le référendum de "plébiscite"

A chacun son commentaire…