HomePolitiqueGuillaume Soro face à un gros risque : Il veut retourner en...

Guillaume Soro face à un gros risque : Il veut retourner en France

Guillaume Soro face à un gros risque : Il veut retourner en France
Guillaume Soro face à un gros risque : Il veut retourner en France

Guillaume Soro est toujours loin de ses partisans de Générations et peuples solidaires (GPS). En exil dans l’hexagone depuis le 23 décembre 2019, le député de Ferké a soutenu bec et ongles qu’Alassane Ouattara ne serait pas le président de la République de Côte d’Ivoire au lendemain de l’élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020. Mais son ancien mentor demeure encore aux affaires et l’ancien chef du Parlement ivoirien est indésirable en France. Selon Africa Intelligence, l’ex-leader de la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) est soucieux de retrouver le pays d’Emmanuel Macron.

Guillaume Soro serait-il prêt à prendre ce gros risque ?

Après son retour manqué en Côte d’Ivoire le 23 décembre 2019, Guillaume Soro a dû s’exiler en France. Le député de Ferké a d’abord dérouté son avion au Ghana avant de poser ses valises au pays d’Emmanuel Macron. Le régime du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) accuse l’ancien chef rebelle d’avoir voulu déstabiliser le pays. Un mandat d’arrêt international est lancé contre lui et certains de ses proches sont interpellés au siège de Générations et peuples solidaires (GPS).

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le procureur de la République revient sur les affaires Valentin Kouassi et Noël Akossi Bendjo

Établi dans la capitale française, Guillaume Soro multiplie les sorties musclées contre le pouvoir d’Alassane Ouattara. On se souvient que l’opposant ivoirien avait ouvertement promis que l’élection présidentielle ne se tiendrait pas le samedi 31 octobre 2020. « S’il y a élection, c’est que nous sommes dans l’élection. Écrivez que Guillaume Soro dit qu’il n’y aura pas d’élection en Côte d’Ivoire. Tant qu’on n’est pas candidat, l’élection n’aura pas lieu », avait-il prévenu au cours d’une conférence de presse le jeudi 17 septembre 2020, à l’hôtel Le Bristol de Paris.

Lire aussi:   Mamadou Traoré : "Soro dispose des ressources physiques et financières pour continuer le combat"

Les multiples sorties de Guillaume Soro contre le pouvoir ivoirien ont fini par agacer Emmanuel Macron. En effet, le président français l’a clairement signifié dans une interview dans les colonnes de Jeune Afrique. « Il n’a pas à créer le désordre et sa présence n’est pas souhaitée sur notre territoire tant qu’il se comportera de cette manière », s’est-il exprimé. Les jours qui suivent, le chef de file des soroistes quitte la France. On apprendra plus tard par Ivoir’Hebdo qu’il a bénéficié d’un visa octroyé par la Suisse.

Lire aussi:   Congo-Menaces de mort : 29 Députés français saisissent Emmanuel Macron pour la sécurité du Dr Mukwege

Cependant, ces derniers temps, Guillaume Soro souhaite retrouver la France, comme le confirme Africa Intelligence. Selon notre source, le député de Ferké rêve de retrouver la capitale française où il avait pris ses quartiers depuis son exil. L’ancien protégé d’Alassane Ouattara serait-il prêt à prendre ce gros risque ? Il ne faut pas oublier que le gouvernement ivoirien a remis un mandat d’arrêt contre lui aux autorités françaises. « Pour lui, ce sera la prison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait. Après les mutineries de 2017, on a trouvé des tonnes d’armes chez lui. Puis nous en avons trouvé au siège de son parti », avait confié le président ivoirien à Le Monde.

source: afrique-sur7