Home Politique Guillaume Soro en exil : Le GPS recrute un nouveau parti politique

Guillaume Soro en exil : Le GPS recrute un nouveau parti politique

Guillaume Soro en exil : Le GPS recrute un nouveau parti politique
Guillaume Soro en exil : Le GPS recrute un nouveau parti politique

Quelques mois après sa démission de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a lancé un mouvement politique dénommé Générations et peuples solidaires (GPS), dont la mission est de l’accompagner dans la lutte pour la conquête du pouvoir d’État. Tombé en disgrâce auprès d’Alassane Ouattara, le député de Ferké vit en exil en France, mais sa famille politique continue d’étendre sa toile en Côte d’Ivoire.

Un parti politique rejoint Guillaume Soro et le GPS

« C’est parti ! Tous pour la politique autrement. Participez et contribuez à bâtir une nouvelle Côte d’Ivoire dans la grandeur retrouvée. Laissez parler votre talent. Inscrivez-vous. La compétence sera reconnue », avait lancé Guillaume Soro à la création de Générations et peuples solidaires. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne ne manquait pas de souligner que GPS n’est pas un parti politique, mais plutôt le « creuset qui transcende tous les partis politiques et qui rassemble tous les Ivoiriens dans leur diversité ». Il a procédé au lancement de ce mouvement citoyen le 12 octobre 2019, depuis l’Espagne. « La naissance de ce mouvement citoyen et politique fédèrera tous les mouvements soroïstes en un et nous allons nous mettre en ordre de bataille », s’était-il exprimé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Régionales 2018, duel sous le fromager entre deux cadres du PDCI

Mais les choses n’ont pas marché comme Guillaume Soro l’a souhaité. En effet, candidat à la présidentielle d’octobre, le député de Ferké a été écarté de la course par le Conseil constitutionnel qui a invalidé son dossier de candidature. Le fondateur de GPS, faut-il le rappeler, a été condamné à 20 ans de prison ferme par la justice ivoirienne. Il lui est reproché des faits de « recels de deniers publics détournés » et de « blanchiment de capitaux ». En outre, le leader des soroistes est sous le coup d’un mandat arrêt international lancé par Alassane Ouattara, qui accuse son ancien Premier ministre d’avoir voulu déstabiliser la Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   En Côte-d’Ivoire les employés de Fraternité Matin exigent la somme promise par le gouvernement pour le plan social

Loin de sa terre natale, Guillaume Soro a assisté à l’adhésion d’un nouveau parti politique au sein de Générations et peuples solidaires. Il s’agit de l’Union nouvelle pour la Côte d’Ivoire (UNCI) d’Annick Petit Koutouan, épouse Zaho. La cérémonie d’adhésion s’est déroulée le jeudi 1er octobre 2020, en présence de Koné Minata, épouse Zié représentante de GPS.

Source: Autre Presse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here