Home Politique Guillaume Soro: deux mois après la dissolution de son mouvement, l’immobilisme gagne...

Guillaume Soro: deux mois après la dissolution de son mouvement, l’immobilisme gagne les acteurs de GPS ?

Guillaume Soro: deux mois après la dissolution de son mouvement, l'immobilisme gagne les acteurs de GPS ?
Guillaume Soro: deux mois après la dissolution de son mouvement, l'immobilisme gagne les acteurs de GPS ?

Après avoir fortement occupé le terrain politique ces dernières années, les partisans de Guillaume Soro semblent marquer un coup d’arrêt. Cela est-il la conséquence à la décision de dissolution de Générations et peuples solidaires prononcée par le juge Bini Kouakou où est-ce le fait de voir leur leader loin d’eux ? Difficile de le dire. Toujours est-il que l’on ne voit plus les partisans de l’ancien Premier ministre organiser des activités de masse.

Le 23 juin 2021, à la suite d’un procès qui n’a cessé de faire la démonstration de son caractère de règlement de compte politique, le juge Bini Kouakou et sa cour ont prononcé de lourdes peines contre Guillaume Soro et ses proches. Le leader de Générations et peuples solidaires (GPS) a écopé d’une condamnation à vie, quand certains de ses collaborateurs dont Koné Kamaraté Souleymane, Affoussiata Lamine Bamba, Issiaka Fofana, Touré Moussa ainsi que les militaires de la garde rapprochée de l’ex-PAN s’en sortaient avec une condamnation à 20 années d’emprisonnement ferme.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Une amicale se réclamant des anciens de la FESCI appelle à soutenir le congrès du RHDP du 26 janvier prochain

La furia de cette justice qui a été fortement décriée comme étant aux ordres de l’exécutif, n’a pas épargné le mouvement citoyen crée par Guillaume Soro en 2019. Alors qu’aucune disposition légale ne le prévoit, le juge Bini Kouakou, dans son verdict a prononcé la dissolution de GPS. Deux mois après cette décision à la fois choquante et incompréhensible du tribunal criminel d’Abidjan, les activités semblent au ralenti chez les partisans de l’ancien Premier ministre que l’on a connu plus actifs. Certes, ils affichent un état d’esprit de résistance à toutes épreuves jusqu’à se définir comme des « téméraires », mais la réalité sur le terrain est qu’il y a un immobilisme qui s’installe.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Deux syndicats du ministère du Commerce adressent une motion d'indignation au ministre Diarrassouba et exigent le paiement sans délai de leur prime du 1er trimestre 2019

Les vagues incessantes qu’on avait l’habitude de voir sur le terrain chaque week-end à la recherche d’oreilles pour véhiculer le discours et vendre l’offre politique de Guillaume Soro et Générations et peuples solidaires ne sont plus visibles. On semble s’être résigné à attendre que le leader vienne lui-même décanter la situation. Alors que Guillaume Soro avait dès le lendemain de la décision de justice, donné une orientation claire. Il faut aller partout implanter les Comités locaux citoyens (CLC) du mouvement. Emboitant le pas au président de GPS, son directeur de communication, Touré Moussa avait dernièrement, lors d’un échange avec les militants de France, appelé les sympathisants du mouvement à continuer les actions.

Il a été jusqu’à affirmer que « la résistance » est la seule alternative aux hommes de Guillaume Soro pour assurer la pérennisation de leur mouvement. D’ailleurs, il a aussi signifié que la « prétendue dissolution de GPS n’est pas exécutoire et ne le sera que si toutes voies de recours ont été épuisées ». Si ce n’est de la résignation, rien ne peut donc justifier le relâchement au niveau des partis et mouvements proches du président de Générations et peuples solidaires.

Lire aussi:   Législatives 2021 : Jean Louis Billon soupçonné de battre campagne avec la photo d'Alassane

Surtout que ce dernier avait, dans une interview accordée à Générations Nouvelles, affirmé travailler sur un plan d’action 2021- 2025 dans le but de faire de GPS la première force politique ivoirienne. La porte d’accès de ce projet ambitieux passe par l’occupation du terrain qui jusqu’à présent avait fait l’identité des soroïstes.

Générations Nouvelles

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here