Home Politique Guillaume Soro bientôt à Abidjan, à quoi doit-il s’attendre ?

Guillaume Soro bientôt à Abidjan, à quoi doit-il s’attendre ?

Guillaume Soro bientôt à Abidjan, à quoi doit-il s'attendre ?
Guillaume Soro bientôt à Abidjan, à quoi doit-il s'attendre ?

Alors que les tensions politiques en Côte d’Ivoire accostent le rivage de la paix et la stabilité sociale, le cas Soro Guillaume semble être aucunement considéré comme tel. Contre toute attente après son entretien avec le journal jeune Afrique, le président ivoirien avait fait savoir que son ex-première ministre de l’an 2011 devrait rentrer au pays pour faire face à la justice de son pays.

Des actions politiques qui lui prévalent aujourd’hui son absence.

En effet, après avoir franchi les côtes de l’exil, Soro Guillaume menait un véritable grand combat afin de pouvoir rétablir l’ordre politique ivoirien, comme pouvait-il le déclarer par le biais de plusieurs canaux de communication médiatique. Il fut en ce sens un pion fondamental durant les élections présidentielles d’octobre 2020, membre de l’ opposition contre la candidature du président Alassane Ouattara. C’est alors qu’au lendemain de ces élections dont il affirmait ne pas avoir lieu, qu’il mit le pouvoir en place ainsi que la justice ivoirienne sur le dos de telle sorte qu’un mandat d’arrêt international lui fut assigné pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’état. En conséquence de ce fait, en juin dernier, il fut condamné à perpétuité. Certainement, au regard du droit, de la justice et de ses vertus, revenir en Côte d’Ivoire sans grâce présidentielle serait pour lui la préface d’une vie enkylosée de contrainte dépourvue de liberté absolue.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Lâché par le RHDP, le maire sortant de San Pedro se présente en indépendant aux municipales

L’effort du gouvernement pour l’instauration d’une paix véritable dans ce pays.

Cependant, à y voir de près l’aspect politique ivoirien, la volonté d’une réconciliation parfaite qui définit cordialement les actions gouvernementales depuis une certaine période maintenant, à commencer par l’amnistie accordée à madame l’ex-première dame, Simone EHIVET GBAGBO ainsi que certains prisonniers politiques, le retour du président Laurent Gbagbo et certains autres actions dont tous sommes sans ignorer à présent, l’espoir d’un retour sans tâche du représentant de la Génération et Peuple Solidaire (abrégée GPS) est permis et surtout controversé. De toutes éventualités, après plusieurs temps de silence, aujourd’hui, sa décision est presque connue de tous. Il sera de retour en côte d’ivoire avant le 31 Octobre 2021 comme annoncé par son conseillé El Hadj Mamadou Touré.

Effectivement, c’est alors que tous ne faisions uniquement le constat d’une tension vive entre lui et ses anciens confrères de la lutte politique que sont les membres du RHDP, que son conseiller et proche, El Hadj Mamadou Touré annonce son retour imminent en Côte d’Ivoire. Ce fut en outre sur les réseaux sociaux que cette annonce fut divulguée. En effet, selon les propos de El Hadj, son mentor serait au bercail avant le 31 Octobre de cette année en cours. Car, ayant le désir plusqu’immense de rejoindre sa patrie, il est décidé après un nombre d’année aussi significatif en exil de fouler le sol ivoirien quelque soit les contraintes qui s’y opposent. Effectivement, Soro Guillaume fut contraint de vivre et demeurer hors du pays pour plusieurs raisons. Cependant, à s’en tenir aux propos de son conseiller, nous pouvons croire à une prise de décision et de responsabilité de sa part.

Lire aussi:   Au lendemain du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, Abidjan retrouve son calme

Un retour vivement souhaité par la population, mais soulevant des interrogations.

Ce retour est véritablement attendu est sans aucun doute souhaitée par la population et surtout par plusieurs leaders politiques dont Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié et Mabri Toikeusse. Certainement, pour ces différents leaders, il est d’autant plus que nécessaire pour ce pays d’ assister à un véritable processus de réconciliation nationale au vrai sens du terme. Un processus devant être entamé par tout les acteurs du système politique pour une paix durable et inclusive en Côte d’Ivoire à commencer par le gouvernement actuel. Dans cette veine, interrogé sur ce fait, le président de la République de Côte d’Ivoire donnait la permission du retour de ce grand patriote ivoirien afin de fait face à la justice de son pays.

Lire aussi:   Révision de la liste électorale : La POECI se réjouit de son caractère « globalement pacifique »

Faire face à la justice. Que se cache-t-il derrière cette affirmation ? Soro Guillaume bravera-t-il sa condamnation à perpétuité pour rentrer en Côte d’Ivoire et affronter la justice comme le lui a demandé le président Alassane Ouattara ? Des négociations secrètes ont-elles eut lieu entre le camp soroïste et celui des Houphouétistes ? Dans quelles conditions Soro Guillaume sera-t-il en Côte d’Ivoire comme l’affirme avec tant de conviction Mamadou Traoré ? À quoi devons-nous nous attendre ? Rien que des questions restant lettres mortes pour l’instant. En somme, de toute évidence, nous pourrons assister comme le présente les propos du chef de l’état, à un retrait du gouvernement, laissant Soro Guillaume répondre de ses actes devant une justice impartiale ivoirienne.

 

 

operanewsapp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here