Home Politique Guillaume Soro: Bédié « me manque et je ne saurais dire pourquoi »

Guillaume Soro: Bédié « me manque et je ne saurais dire pourquoi »

Guillaume Soro: Bédié
Guillaume Soro: Bédié "me manque et je ne saurais dire pourquoi"

Le Président du mouvement Générations et Peuples Solidaires est nostalgique de sa relation avec Henri Konan Bédié. Dans une longue lettre méditative le 3 octobre 2021, Guillaume Soro s’est laissé aller à un épanchement émotionnel mélancolique. Il chérit en tout cas ses rapports avec le patron du PDCI. Depuis son lieu d’exil.

« Il me manque et je ne saurais dire pourquoi ». Voici une phrase de Guillaume Soro dans son adresse à Henri Konan Bédié. Disant avoir été pris d’une irrésistible envie de témoigner, Soro met en exergue les qualités humaines et politiques d’un homme dont il fut opposant déclaré lorsqu’il était Secrétaire Général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( Fesci ).

Lire aussi:   Un cadre du FPI appelle les exilés à rentrer au pays

« Avec nostalgie, je médite profondément sur ma relation avec lui. Comment l’ai-je connu et comment nos relations se sont-elles au fur et à mesure améliorées, que dis-je bonifiées ? Cela mérite d’être dit, afin que les générations nouvelles en prennent de la graine », a dit Soro de prime abord. De son point de vue, il y a un problème entre les Ivoiriens et Bédié qu’ils ne comprennent pas toujours.

« Je pense que le Président Bédié est un homme d’Etat fort incompris par bon nombre puisqu’il parle peu et ne juge peut- être pas nécessaire d’en faire trop. Avare de mots, mais profond dans la moindre de ses sorties publiques, on ne l’appelle pas par hasard le Sphinx de Daoukro, car c’est un homme qui parle pour marquer l’archive et non pour distraire la galerie« , explique Guillaume Soro, après avoir ausculté Bédié.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Benjo sous le coup d'un possible mandat d'arrêt international, la Mairie du plateau bientôt sous tutelle ?

En tout cas, pour Guillaume Soro, on ne pouvait pas comprendre Bédié lors de sa gouvernance entre 1993 et 1999, parce qu’il y avait un sentiment d’exaspération créé par un certain… Alassane Ouattara.

 

Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here