Home Politique GUIKAHUE a tenu des propos dont la gravité et l’incongruité se la...

GUIKAHUE a tenu des propos dont la gravité et l’incongruité se la disputent à la manipulation et aux affirmations gratuites

Lors d’une déclaration, le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA, monsieur Maurice Kakou GUIKAHUE, a tenu des propos dont la gravité et l’incongruité se la disputent à la manipulation et aux affirmations gratuites.

En effet, monsieur GUIKAHUE soutient, dans une vidéo publiée par PDCI 24TV, la web tv officielle du PDCI-RDA, que le Ministère de la Fonction Publique entreprendrait, actuellement, un recensement des effectifs en vue d’exclure les fonctionnaires qui ne sont pas des militants du RHDP. L’intéressé va plus loin en affirmant que l’objectif est d’instituer une fonction publique monocolore, en violation des principes de la Constitution.

Ces propos, en d’autres circonstances, n’auraient appelé aucune réaction de la part du Ministère de la Fonction Publique eu égard à leur vacuité. Toutefois, la qualité de la personne qui les a tenus ainsi que le lieu et les circonstances publiques qui les ont accompagnés appellent une nécessaire mise au point.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: En attendant de dévoiler ses ambitions pour 2020, voici les priorités de Gon pour faire de l'Afrique un pilier de la croissance et de la prospérité mondiale

Le Ministère de la Fonction Publique tient à indiquer, en sa qualité d’organe étatique chargé de la gestion du personnel civil de l’Etat, qu’il est pleinement conscient qu’en assurant la présence de personnel qualifié et motivé, la qualité du processus d’acquisition des ressources humaines influence directement l’efficacité et l’avenir de l’Administration. C’est la raison pour laquelle une politique rationnelle de recrutement à la Fonction Publique est organisée de manière que le fonctionnaire recruté serve avec loyauté, intégrité et neutralité quel que soient ses convictions politiques personnelles.

Il ne pouvait en être autrement car il s’agit d’une exigence constitutionnelle clairement prescrite à l’article 14 de la Constitution du 8 novembre 2016 et réaffirmée par le statut général de la Fonction Publique en son article 16. Ce sont ces principes fondateurs qui guident l’action quotidienne du Ministère de la Fonction Publique et qui expliquent qu’aujourd’hui notre Administration publique soit composée d’ivoiriennes et d’ivoiriens de toutes croyances religieuses ou philosophiques, de toutes origines géographiques, ethniques ou raciales et de toutes obédiences politiques.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Le début du Ramadan annoncé pour le lundi 6 mai 2019

Cette absence de discrimination dans le recrutement est également de mise tout au long de la gestion de la carrière des fonctionnaires. Dès lors, affirmer qu’il y aurait un recensement en cours de préparation au Ministère de la Fonction Publique en vue d’en extraire les fonctionnaires non militants du RHDP comme le soutient monsieur GUIKAHUE relève soit de la mauvaise foi, soit d’une volonté manifeste de créer une psychose chez les fonctionnaires et de jeter le discrédit et l’anathème sur l’Administration publique à des fins inavouées.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Après La Haye, Anaky parle de sa rencontre avec Gbagbo

Je mets Guikahué au défi de nous apporter un seul grain de preuve de ses propos que je qualifie d’allégations. En tout état de cause, le Ministère de la Fonction Publique dément catégoriquement les déclarations tendancieuses et sans fondement du Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA et les condamnent fermement. Le Ministre de la Fonction Publique tient à rassurer l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’Etat que de tels propos ne sont que pures diffamations, étant entendu qu’il n’existe aucune prétendue politisation de l’accès et de l’exercice d’un emploi public dans l’administration ivoirienne.

Fait à Abidjan, le 14 octobre 2019

Le Directeur de Cabinet
OKA K. Séraphin

Source: Ici Abidjan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here