Home Politique Grave crise à la mairie de Satama-Sokoura : ce que reprochent des...

Grave crise à la mairie de Satama-Sokoura : ce que reprochent des conseillers au maire Tidiane Ouattara

Grave crise à la mairie de Satama-Sokoura : ce que reprochent des conseillers au maire Tidiane Ouattara
Grave crise à la mairie de Satama-Sokoura : ce que reprochent des conseillers au maire Tidiane Ouattara

Un collectif de conseillers municipaux de Satama-Sokoura ont écrit, dans un courrier, au directeur général de la Décentralisation et du Développement local, dans le but de dénoncer, selon eux, des réunions fictives du maire Tidiane Ouattara. Une grave crise dont a eu connaissance Afriksoir.net qui vous dévoile le contenu de cette dénonciation qu’il s’est procurée.

En complément de notre courrier à vous adressé en date du 22 novembre 2021, dans lequel nous dénoncions l’organisation de réunions fictives du Conseil Municipal par le Maire de la commune de Satama-Sokoura, monsieur OUATTARA Tidiane, nous avons l’honneur de vous rendre compte du déroulement des travaux en commissions et de la réunion du Conseil Municipal tenus respectivement les 26 et 27 novembre 2021à la salle des mariages de la Mairie de ladite ville.

En effet, à la suite de la convocation à la (prétendue) troisième session du Conseil Municipal de l’année 2021que le Maire de la commune de Satama-Sokoura nous a adressée, nous nous sommes rendus aux travaux en commission en date du vendredi 26 novembre 2021au cours desquels nous avons demandé, conformément à la convocation à ladite session, communication des documents suivants :les procès-verbaux, les délibérations et les listes de présence des deux premières réunions du Conseil Municipal de l’année 2021notamment ceux de la réunion du 25 septembre 2021.

En réponse, le Maire Ouattara Tidiane a été incapable de nous produire lesdits documents au motif que suite à trois télégrammes officiels qu’il aurait reçus respectivement les 05,12 et 17 novembre 2021, l’autorité de tutelle le sommait de déposer le programme triennal 2022-2024, ce qui l’aurait obligé à produire en urgence des documents sans réunir le Conseil Municipal.

Alors, nous avons demandé communication du procès-verbal et des délibérations de la réunion du 20 décembre 2020 (dernière réunion du Conseil Municipal effectivement tenue) et le programme triennal 2021-2023 afin de connaitre son état d’exécution. Là encore, nous avons été confrontés au refus du Maire de nous les communiquer.

[20:41, 30/11/2021] Ignace: Face à cette attitude, nous avons jugé inutile de poursuivre les travaux en commission, pour ne pas cautionner le faux orchestré par monsieur OUATIARA Tidiane, tout en demandant au Secrétaire Général de la Mairie, monsieur KOUAKOU N’Goran Justin, de mentionner dans le rapport le motif de notre retrait des desdits travaux.

Le lendemain, samedi 27 novembre 2021, en séance plénière et en présence de monsieur le Sous­ préfet de Satama-Sokoura, des chefs de services et des populations locales, nous avons réclamé les mêmes documents ainsi que le respect de l’ordre du jour préalablement établi par la convocation du Maire, ce, conformément à l’article 27 de la loi n°2012-112s du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales. Malheureusement, le Maire OUATTARA Tidiane a refusé, une fois de plus, de nous communiquer lesdits documents. Pire, li a décidé de rayer de l’ordre du jour, le premier point qui stipulait ceci : ” lecture et adoption du procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal en date du 25 septembre 2021 ».

Crise à la mairie de Satama-Sokoura

Dans l’impossibilité de rentrer en possession des documents importants pour une bonne tenue de la réunion ainsi que du maintien du premier point de l’ordre du jour, nous avons décidé de nous retirer de la salle tout en demandant au Secrétaire Général de la Marie, de mentionner dans le procès-verbal, le motif de notre retrait de ladite séance.

Cette attitude du Maire nous laisse des suspicions de faux et usage de faux en écriture publique, ce qui nous emmène à nous Interroger comme suit : Que cachent les procès-verbaux et délibérations de la réunion du Conseil Municipal en date du 20 décembre 2020 ?

Que cachent les procès-verbaux et délibérations des deux premières (prétendues) réunions du Conseil Municipale l’année 2021 qui n’ont, en réalité, jamais eu lieu ?

Quels étalent le contenu des délibérations et les listes de présence de ces réunions ?

Comment et où ont été exécutés les projets qui ne figurent plus dans le nouveau programme triennal et qui avaient déjà été validés à la session du 20 décembre 2020 ?

Comment peut-on tenir une troisième réunion alors qu’il n’y a pas eu de première ni de deuxième réunion ?

A quelles dates et en quels lieux se sont tenues les deux premières réunions de l’année 2021 ?

Pourquoi les Conseillers Municipaux n’ont-ils pas été conviés à ces réunions ? Comment le budget arrive-t-il à être exécuté en pareille circonstance ?

Par quel mécanisme le Maire arrive-t-il à passer les marchés ?

Au vu de toutes ces inquiétudes, nous jugeons opportun d’appeler, une fois de plus, l’attention de l’autorité de tutelle sur le faux et usage de faux en écriture publique perpétré par monsieur OUATTARA Tidiane et de demander qu’une Inspection soit diligentée sur la gestion du Maire de la commune de Satama-Sokoura sur la période allant de déceindre 2020 à Novembre 2021.

Oui, Monsieur le Directeur Général, nous appelons à nouveaux votre attention sur la situation à la Maine de Satama-Sokoura afin que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur.

Le Collectif des conseillers municipaux de Satama-Sokoura.

Source : afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here