HomePolitiqueGouvernement Patrick Achi : « Des meubles justes déplacés dans le salon » (Journaliste)

Gouvernement Patrick Achi : « Des meubles justes déplacés dans le salon » (Journaliste)

Gouvernement Patrick Achi :
Gouvernement Patrick Achi : "Des meubles justes déplacés dans le salon" (Journaliste)

Le journaliste Fernand Dédeh a décortiqué le nouveau gouvernement de Patrick Achi. Selon l’analyste des meubles ont été « justes déplacés dans le salon ».

Rentrée des classes pour nouveaux-anciens et nouveaux ministres ce mercredi 7 avril 2021. La tension est retombée depuis la mi-journée ce mardi 6 avril 2021.

Le premier gouvernement JPA est désormais connu. 37 ministres, 4 secrétaires d’Etat, 8 femmes, moyenne. 13 ministres font leurs entrées dans le gouvernement, 18 en sortent. Comme annoncé, pas grand chamboulement. Pas d’ouverture à l’opposition à proprement parler. Le ministre Kouadio Konan Bertin est le brin de tolérance dans les mailles du rassemblement de ton Camarade. Mais il y est à titre personnel et au nom de sa participation à la présidentielle 2020 et non, en qualité de membre de l’opposition.

Pour le reste, des meubles justes déplacés dans le salon et des militants actifs et rompus pour beaucoup à la tâche, dans le privé ou le public. Ton Camarade l’avait annoncé lors du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2021: la création d’un ministère chargé de la Promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption. C’est chose faite.

Il est confié à Epiphane Zorro BI Ballo, l’ancien « petit juge de Dimbokro », celui qui avait délivré le « petit bout de papier » selon l’expression du ministre Emile Constant Bombet, à ton camarade. Ce mercredi 7 avril 2021, JPA va fixer le cap pour le gouvernement et pour chaque ministre.

Les visages connus

Le visage de la Diplomatie ivoirienne: Elle est montée en grade, la Péré nationale. Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères. Finies, les ripostes fatales et les coups de coudes avec les syndicats des enseignants. Désormais, discours policé, élégance dans les propos, langage soigné, militantisme en cage. Tous les diplomates le disent, « le chèque tient la diplomatie. ». Il faut savoir chercher le chèque pour la grandeur et le prestige de la nation, pour la réalisation des infrastructures de masse et de base.

Lire aussi:   Décès d'Hamed Bakayoko : Dimanche 7 ou mercredi 10 mars, quand Hamed Bakayoko est-il vraiment mort ? Fernand Dédeh fait des révélations

Elle sera aidée officiellement par le diplomate de carrière, Alcide Djedjé, ministre délégué et officieusement, par son époux, lui aussi diplomate, pour ses connexions à l’internationale.

2- Le visage de l’Armée: Téné Brahima Ouattara. On le réduit à l’image de son aîné. On lui colle juste l’étiquette de Photocopie. Ses détracteurs oublient qu’il a toujours été là, depuis la création du RDR en 1994. Qu’il a toujours géré les Finances de ce parti. Après l’arrivée au pouvoir de son frère aîné, il a pris beaucoup de place au Palais. Il a la haute main sur le nerf de la guerre mais aussi sur les renseignements.

Discret, loin des banquets, plus à l’aise à Ferké et à Kong qu’à Assinie, TBO intrigue plus d’un dans la sphère politique. Ce musulman pieux, a coulé des larmes sur son tapis de prières après « toutes les méchancetés déversées sur lui » suite au décès du premier ministre Hamed Bakayoko. Il a toujours travaillé en sous-marin. Il est désormais à découvert. Au moment où l’Armée ivoirienne doit faire face aux attaques de ses positions sans le Nord du pays…

Le visage de l’Education nationale: Mariatou Koné. La sociologue a été favorablement accueilli par le milieu enseignant au ministère de l’Education nationale. Elle a marqué de son empreinte le ministère de La Solidarité et de la Cohésion sociale. Qui ne se rappelle de sa sortie, dans la fournaise du Palais de la Culture de Treichville, du temps du « Ibiekeisme triomphant »?

Elle avait nagé à contre-courant du radicalisme ambiant et ramené le discours politique au niveau de l’élégance. Elle a efficacement aidé au retour au pays de la plupart des exilés. Sa dernière action avant de quitter le Département, le règlement du dossier des derniers exilés dans la sous-région.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Abdourahamane Cissé, prêt à apporter sa pierre à l’édification de l’action gouvernementale

À l’Education nationale, des dossiers chauds l’attendent. Le tout premier qui ne lui offre même pas le temps de grâce, la grève projetée par les syndicats de l’enseignement privé, le 14 avril 2021. « Je les attends aussi sans bâton, sans palabres. Asseyons-nous, écoutons-nous et discutons. », dit-elle, toute souriante…

Le visage de la Solidarité: Myss Belmonde Dogo: Elle est dans son élément. Elle est naturellement sentimentale et portée sur l’action sociale. Une des ministres au gouvernement qui a la main ouverte et le cœur disposé à l’aide. Elle arrive dans le Département avec un avantage certain: le passage de Mariatou Koné. Elle a ouvert les chantiers, documenté les principales actions, le profilage des filets sociaux, la coopération avec les acteurs au développement. À Myss Dogo de faire jouer son feeling, sa disponibilité et son efficacité.

Le visage de la Fonction publique et du Plan. Deux vieilles de la vieille. Elles font partie des meubles de ADO. Elles changent souvent de postes mais demeurent dans le gouvernement. Anne Ouloto et Kaba Nialé vivent leurs âges d’Or au plus haut sommet. Maman Bulldozer va devoir mettre un peu d’ordre dans les histoires des concours à la fonction publique. Trop de choses se racontent en effet…

Mme Kaba Nialé, elle, ne dérange personne. Cette économiste au caractère trempé, fait son boulot tranquillement, sereinement et efficacement! Son nom circule très souvent sur la short-list des premiers ministrables…

Les nouveaux visages du gouvernement:

Mme Nasseneba Touré, maire de Odienné, ancienne directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme, prend le porte-feuille de la Famille et de l’enfant.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Depuis Abidjan, Ellen Johnson Sirleaf demande aux ivoiriens encore en exil sur le territoire libérien de regagner leur pays

Mme Kayo Slaha Clarisse, épouse Mahi, est de la bonne graine. Échec aux législatives et ministre. Elle est nommée Secrétaire d’Etat à la protection sociale, juriste de formation, anciennement DGA de la CNPS, en charge de l’Exploitation est dans son domaine de prédilection.

Si Mme Arlette Badou savait… Le premier ministre voulait une dame à la tête du ministère de la Culture. Plusieurs noms ont été avancés. Des enquêtes de proximité ont diligentées sur le terrain. Et finalement, c’est elle qui est sortie du chapeau. Elle est attendue dans le milieu bouillant de la Culture qui ne doit pas être réduit à la gestion du Burida…

Dans le milieu, on l’appelle AM’S ou petit Amadou. Amadou Coulibaly part des renseignements extérieurs pour prendre le contrôle de la Communication, des médias et de la Francophonie. Il est le porte-parole du gouvernement. Katiola peut pousser un Ouf de soulagement. La cité des tourbillons a placé un cadre au gouvernement. Thomas Camara, député-Maire, anciennement DG de la SIR, prend la tête des Mines, du Pétrole et de l’Energie.

De nouveaux visages et des têtes bien faites et bien pleines: Adama Camara, à la tête de l’Emploi et Protection sociale, N’guessan Koffi ancien patron de l’INHP, à l’Enseignement professionnel et Pierre Dimba, spécialiste des projets Banque mondiale, ancien DG Ageroute atterrit à la Santé. Pour trouver les moyens sûrement pour lutter contre la Covid19 et pourvoir les centres anti-tuberculeux en médicaments nécessaires et suffisants…

Bon, pour nous au Sport, on garde notre ministre mais JPA veut embrouiller les Ouattara Aminata et autres Beugré Dougoukiana avec la nouvelle dénomination du Département… Kô « Ministère de la Promotion du Sport et du Développement de l’Economie du Sport ».

Fernand Dédeh