Home Politique Gon de retour en Côte d’Ivoire en catimini ?

Gon de retour en Côte d’Ivoire en catimini ?

Gon de retour en Côte d’Ivoire en catimini ?
Gon de retour en Côte d’Ivoire en catimini ?

L’information est gérée dans la plus grande discrétion, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly de retour en Côte d’Ivoire, en catimini ? Aucune confirmation officielle.

Nos sources sont formelles : Amadou Gon Coulibaly est de retour en Côte d’Ivoire depuis ce vendredi 29 mai 2020. Un retour en catimini. De fait, plusieurs de ses partisans étaient en route pour l’aéroport en début de soirée, quand des coups de fils téléphoniques leur ont intimé de rebrousser chemin. Ceuxi-ci étaient différents du groupe constitué par le député fantasque de Bouaké, l’inénarrable Kangbé Yayoro, qui avait fait concevoir, malgré les quolibets, un pagne à la « gloire » du retour du candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020.

« Il est rentré comme il est parti, à savoir dans la discrétion », soutient notre source. Celle-ci rappelle qu’il est bon le service, donc totalement requinqué. Contrairement aux annonces alarmistes sur son état de santé. Le candidat adoubé par le Président Alassane Ouattara avait subi une opération délicate de pose de stent, puis, selon des informations non confirmées, de pose de défibrillateur automatique implantable (DAI).

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : A propos de la participation de Soro à la 45ème session de l'APF, Dah Sansan : « il n'a plus sa place et doit utiliser d'autres mécanismes qui vont le grandir»

« Je voudrais déjà vous rassurer que le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly va très bien. Je comprends votre impatience de le voir. Nous sommes tout aussi impatients de le retrouver auprès de nous pour faire le travail. Mais soyons un tout petit peu patient. Il se repose, il récupère. Il sera bientôt dans quelques jours auprès de nous, auprès des populations ivoiriennes pour mener la bataille contre la COVID-19, » avait fait observer, le ministre porte-parole Sidi Tiémoko Touré.

Gon Coulibaly de retour en Côte d’Ivoire ?

Évacué en France dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 mai 2020, officiellement « pour un contrôle médical », Amadou Gon Coulibaly pourrait plutôt regagner la capitale économique ce samedi 30 mai 2020, selon une autre source. L’information n’est pas officielle mais a été reçue par certains journaux et cyberactivistes proches du RHDP. La fausse alerte de son retour, ce vendredi, serait destiné à brouiller les pistes, estime cette source.

« Ce retour est loin d’être un acte historique. Si les partisans du RHDP réservent, ne serait-ce qu’un semblant d’accueil au Premier ministre Gon, ce ne serait pas que ridicule, ce serait une grave insulte aux masses laborieuses qui doivent se contenter de mourir dans des hôpitaux sans grandes commodités » (ASK)

Dans tous les cas, il semble que le chef du gouvernement ivoirien préfère un retour sans tambours, ni trompette, alors que son départ précipité en France, par temps de coronavirus et de fermeture des frontières ; a été mal perçue pour une bonne partie de l’opinion publique, aussi bien en Côte d’Ivoire, qu’en France.

Lire aussi:   Révision liste électorale ivoirienne: environ 127.900 personnes enrôlées deux semaines après le démarrage de l’opération

Retour sans gloire

« Ce retour est loin d’être un acte historique. Si les partisans du RHDP réservent, ne serait-ce qu’un semblant d’accueil au Premier ministre Gon, ce ne serait pas que ridicule, ce serait une grave insulte aux masses laborieuses qui doivent se contenter de mourir dans des hôpitaux sans grandes commodités, alors que le devoir régalien des autorités à d’améliorer le système sanitaire dans leur pays », s’est emporté l’éveilleur de consciences André Silver Konan.

Lire aussi:   Poutine veut booster « le faible » niveau des échanges entre l’Afrique et la Russie

Est-il rentré ? Rentrera-t-il ce samedi ? Viendra-t-il après, en juin ? Amadou Gon Coulibaly, 61 ans, est attendu par ses partisans, afin qu’il reprenne la pré-campagne en vue de la présidentielle d’octobre 2020, là où la coronaropathie l’avait contraint à la laisser.

Elvire Ahonon et Karina Fofana

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here