Home Politique Geneviève Goëtzinger tire à boulets rouges sur Gbagbo et le PPA-CI

Geneviève Goëtzinger tire à boulets rouges sur Gbagbo et le PPA-CI

Geneviève Goëtzinger tire à boulets rouges sur Gbagbo et le PPA-CI
Geneviève Goëtzinger tire à boulets rouges sur Gbagbo et le PPA-CI

À peine Laurent Gbagbo lance son parti politique que Geneviève Goëtzinger, proche de Pascal Affi N’guessan, tire à boulets rouges sur l’ancien président ivoirien. L’ancienne directrice générale de RFI dit ne rien attendre du PPA-CI (Parti des peuples africains), le nouvel instrument politique du « Woody » de Mama.

Geneviève Goëtzinger parle de la « dernière aventure » de Gbagbo

Le congrès constitutif du PPA-CI, le nouveau parti politique de Laurent Gbagbo, a eu lieu du samedi 16 au dimanche 17 octobre 2021. La naissance du Parti politique africain suscite de vives réactions dans la sphère politique ivoirienne. Geneviève Goëtzinger, proche de Pascal Affi N’guessan, est très critique envers la nouvelle arme politique de l’ex-chef d’État.

Lire aussi:   Hamed Bakayoko évacué d'urgence en France : Kandia Camara fait des révélations inquiétantes

En effet, cette ancienne dirigeante de RFI (Radio France Internationale), la « radio mondiale », affirme qu’ « il n’y a rien à en attendre si ce n’est le plaisir égotiste d’un vieil homme revanchard et fatigué ». La patronne d’ImaGGe, spécialisée en conseil stratégie de communication, estime que « Seplou (NDLR : surnom donné à Gbagbo) est devenu Sandrophia ».

Puis l’ancienne journaliste d’enfoncer : « cette journée est la sienne. Laissons le en jouir à satiété et courage à ceux qui l’accompagnent dans sa dernière aventure. Bon vent ! ». Il faut noter que dans la guéguerre entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan pour le contrôle du FPI (Front populaire ivoirien), Geneviève Goëtzinger a pris position pour le député de Bongouanou. Elle a toujours refusé toute légitimité au fondateur du PPA-CI à diriger le FPI depuis son retour de La Haye.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire-Maroc: Fin de la visite de Mohammed VI après plus de deux semaines à Abidjan

Au lendemain de son acquittement par les juges de la CPI (Cour pénale internationale) en mars 2021, Laurent Gbagbo a regagné la Côte d’Ivoire trois mois plus tard. Cependant, son ancien Premier ministre a ouvertement refusé de lâcher le parti à la rose, arguant qu’il a toute la légitimité pour conduire le FPI.

In fine, le natif de Gagnoa (centre-ouest) a décidé d’abandonner le parti des frontistes aux mains d’Affi N’guessan. Geneviève Goëtzinger s’était réjouie de cette « victoire » de son mentor. « Laurent Gbagbo prend acte qu’il n’est pas le président du #FPI et lance un nouveau parti. Discours sur une tonalité d’amertume et de rancoeur [email protected]_affi qui vient incontestablement de remporter une première manche », s’était-elle exprimée.

Lire aussi:   Elaboration d’une nouvelle Constitution: Charles Gnaoré mobilise les femmes de Bouaké pour soutenir Ouattara
Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here