Home Politique Gbagbo chez Bédié : une rencontre qui fâche

Gbagbo chez Bédié : une rencontre qui fâche

Gbagbo chez Bédié : une rencontre qui fâche
Gbagbo chez Bédié : une rencontre qui fâche

Trois semaines après son retour à Abidjan, Laurent Gbagbo, rencontre ce 10 juillet Henri Konan Bédié, dans sa résidence de Daoukro.

Jadis opposants et désormais alliés, les deux anciens présidents ivoiriens Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo vont se rencontrer ce samedi 10 juillet 2021, une première depuis le retour de ce dernier en Côte d’Ivoire, le 17 juin.

Les deux leaders de l’opposition ivoirienne et anciens présidents de la République entendent donner un nouvel élan au processus de réconciliation nationale, alors que leurs partis respectifs se sont combattus pendant la crise de 2010-2011.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: la grogne des militaires s'étend, appel au calme du gouvernement

Mais plus qu’une simple rencontre de sympathie, cette visite, pourrait poser les bases d’une alliance consolidée entre le FPI et le PDCI, en vue des prochaines élections locales, en 2023, et de la présidentielle de 2025.

« Aujourd’hui, c’est la rencontre au sommet de leurs leaders pour entériner officiellement cette alliance. Ce qui est idéologiquement incompréhensible, en ce sens que le PDCI revendique son appartenance au centre-droit, tandis que le FPI se réclame du socialisme, donc de la gauche. Seulement, dans la sociologie politique ivoirienne, les idées ne comptent pas, ce sont les intérêts conjoncturels qui sont purement et simplement guidés par les enjeux électoralistes. Pour 2025, le FPI et le PDCI-RDA affutent déjà leurs armes. Leur objectif c’est de dégager le président Alassane Ouattara par les voies démocratiques » comme le révèle Geoffroy-Julien Kouao, politologue et essayiste.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Résultat BEPC, dans le Bafing, les filles infligent une raclée aux garçons 48,79% contre 48,33%

Car si les deux hommes se retrouvent avec emphase sous la bannière de la réconciliation nationale, il est avant tout question de politique et d’une alliance probable en vue de contrer l’hégémonie du parti présidentiel, le RHDP, emmené par Alassane Ouattarra. « C’est une manière pour l’opposition de marcher en rang uni », commente l’analyste Sylvain N’Guessan, « et de peser un peu plus pour avoir un mot à dire sur la gouvernance d’Alassane Ouattara », ajoute-t-il.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Législatives 2021, Guikahué révèle que Gbagbo soutient sa candidature face à Odette Lorougnon

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here