HomePolitiqueGbagbo: avant son retour, son épouse Simone pose un acte fort

Gbagbo: avant son retour, son épouse Simone pose un acte fort

Gbagbo: avant son retour, son épouse Simone pose un acte fort
Gbagbo: avant son retour, son épouse Simone pose un acte fort

Rentrée d’exil, vendredi 30 avril 2021, Koudou Jeannette a reçu la visite, ce mardi, de Simone Gbagbo, l’épouse de son frère aîné Laurent Gbagbo, récemment acquitté par la Cour pénale internationale (CPI).

Ambiance cordiale et chaleureuse, ce mardi 11 mai 2021 au domicile abidjanais de Koudou Jeannette, sœur cadette de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. L’ex-directrice générale de l’ Agefop a reçu, hier mardi, la visite de Simone Gbagbo, sa belle-sœur. Les deux dames ne s’étaient plus revues depuis plus d’une dizaine d’années, du fait des fortunes diverses qu’elles ont, chacune, connues au lendemain de la crise postélectorale de 2010-2011.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : KKB rencontre le Cheick Boikary Fofana et lui «confie quelques inquiétudes » quant à la consolidation de la paix dans le pays

Contrairement à Simone Gbagbo qui avait été arrêtée en même temps que son époux Gbagbo, et incarcérée durant huit ans, Jeannette Koudou avait pris le chemin de l’exil au Ghana, avec plusieurs centaines d’autres cadres du régime des refondateurs au lendemain de la chute de Laurent Gbagbo. Après 10 ans d’exil, Jeannette Koudou a définitivement regagné la Côte d’Ivoire, le vendredi 30 avril dernier, en compagnie de l’ex-ministre Justin Koné Katinan, de Damana Pickass et autres.

« L’exil n’est pas facile. Les seuls moments de distraction étaient lorsqu’on recevait la visite des membres de nos familles », a confié Jeannette Koudou. Qui dit avoir été attristée par le sort de toutes les personnalités civiles et militaires incarcérées, notamment Laurent Gbagbo et le général Dogbo Blé, qui n’ont pu assister aux obsèques de leurs parents décédés.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Après Bacongo, Lobognon dénonce l'amateurisme au RDR et affiche son ambition pour diriger le parti

« J’ai pensé tout le temps aux détenus qui n’avaient cette possibilité de se mouvoir (…) Lorsque notre maman (Gado Marguerite : ndlr) est décédée, le Président Laurent Gbagbo n’a pas pu assister à ses obsèques, c’était dur pour nous, car nous sommes ses seuls enfants. Pareil pour le Général Dogbo Blé qui n’a pas eu la permission pour aller enterrer sa génitrice (…) », a déploré l’ex-exilée politique.

Jeannette Koudou a rendu un vibrant hommage à feu les Présidents Jerry Rawlings et Atta Mills qui ont facilité leur intégration au sein de la communauté ghanéenne. Simone Gbagbo, quant à elle, a traduit toute sa compassion à sa belle-sœur pour tout ce dont elle a souffert. Elle en a profité pour lui offrir des présents de bienvenue.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le parti de Bamba Moriféré et des mouvements veulent s'engager dans la recherche de solutions pour faire avancer le pays