Home Politique Gal Doumbia Lassina : « Le parc de la Comoé offre beaucoup...

Gal Doumbia Lassina : « Le parc de la Comoé offre beaucoup plus de refuge aux groupes armés terroristes »

Gal Doumbia Lassina : « Le parc de la Comoé offre beaucoup plus de refuge aux groupes armés terroristes »
Gal Doumbia Lassina : « Le parc de la Comoé offre beaucoup plus de refuge aux groupes armés terroristes »

Le Général Doumbia Lassina, chef d’État-major des armées ivoiriennes a assisté ce mercredi 17 novembre 2021 à la cérémonie d’ouverture de la 41è réunion du comité des chefs d’Etat-major de la CEDEAO qui se déroule du 17 au 19 novembre 2021 à Abidjan. Au terme de la cérémonie d’ouverture, il a bien voulu répondre aux questions des journalistes sur la situation sécuritaire et la menace terroriste.

Concernant les dernières attaques contre des postes de gendarmerie, la riposte a-t-elle été bonne ?

Il faut dire qu’il y a beaucoup de rumeurs fantaisistes qui tournent autour de ces choses-là. Entre la grande criminalité et les attaques terroristes, très souvent le pas est vite franchi. Mais ça ne m’inquiète pas plus que ça.

Quels États sont concernés dans les opérations conjointes à mener contre le terrorisme ?

Nous sommes tous concernés. La solution, c’est les opérations conjointes. Nous avons à faire à des groupes armés qui passent d’une frontière à une autre en fonction des actions qui sont menées. Donc il est évident que pour pouvoir mieux sécuriser nos zones, il faut agir ensemble. Il y a des opérations conjointes qui ont déjà eu lieu. Il y en a d’autres qui auront lieu incessamment avec tous les pays frontaliers.

Lire aussi:   Voici la publication de Lida Kouassi, objet de poursuite judiciaire

Est-ce qu’on peut dire que la Côte d’Ivoire dispose d’équipements pour faire face à la menace terroriste ?

Ecoutez, d’abord, première chose, tout ne réside pas en les moyens techniques. Il y a d’abord les hommes. Nous avons les personnels qu’il faut, ils sont bien formés. Nous avons les moyens que nous avons souhaité avoir. Évidemment, parfois c’est des moyens d’un niveau technique assez élevé qui mettent un certain temps avant d’être livrés. Mais ce que je peux vous dire c’est que nous pouvons faire face. Et dans tous les cas, nous n’avons pas le choix. Nous avons l’obligation de faire face avec ce que nous avons et nous ferons face avec ce que nous avons.

Il y a des zones particulières où vous sentez qu’il est difficile de garder le contrôle notamment le parc de la Comoé …

Lire aussi:   Johnny Patcheko déclare : "Le président ADO est plus riche que Gbagbo"

Non, pas du tout. Les soldats sont formés pour manœuvrer sur des terrains qui sont les nôtres. Chaque armée s’entraîne en fonction de sa géographique. La Côte d’Ivoire est un pays de forêt. Donc la forêt de la Comoé ne peut pas être pour nous une zone difficile à maîtriser. Ce serait incompréhensible. Non, non. Evidemment, le parc de la Comoé offre beaucoup plus de refuge aux groupes armés terroristes. Ça, c’est un fait. Mais nous sommes capables de les y débusquer aussi parce que nous sommes formés.

Est-ce qu’on peut dire aujourd’hui que l’armée de Côte d’Ivoire garde toujours le contrôle du parc de la Comoé ?

Je l’ai dit et je le répète. Il s’agit d’une menace asymétrique. Menace asymétrique veut dire quoi? premièrement, l’élément n’est pas identifiable, il n’a pas de caractéristiques particulières. l’ennemi a « l’initiative » parce que c’est toujours lui qui attaque le premier, vu que nous, nous sommes abstraits aux droits de l’Homme. Ce qui nous oblige à véritablement cibler, à véritablement viser avant d’agir pour éviter de commettre des atteintes aux droits humains. En dehors de cela, oui, nous gardons le cap, oui, nous maîtrisons nos terrains. Et je suis sûr d’une chose, même si nous devons prendre des coups, nous avons appris à encaisser et à ne pas perdre nos moyens de réaction, voilà ! On sera toujours capables de riposter. Voilà !

Lire aussi:   Présidentielle 2020 : voici « le choix de Macron pour stabiliser la Côte d’Ivoire »

Est-ce à dire que la reconfiguration de l’opération Barkane peut avoir des effets très néfastes sur la situation sécuritaire ?

Oh, pour l’instant, je ne peux pas prévisager de ce qui va être la reconfiguration de l’opération Barkabne. La présentation nous sera faite mais dans tous les cas, l’avantage pour nous, ce sera de pouvoir anticiper, pour voir la meilleure posture qu’il faut pour nos populations et pour nos territoires.

Source: linfodrome

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here