HomePolitiqueFrance/coup d’État : Lettre ouverte des généraux : « Des sanctions” contre des...

France/coup d’État : Lettre ouverte des généraux : « Des sanctions” contre des signataires

France/coup d'État : Lettre ouverte des généraux :
France/coup d'État : Lettre ouverte des généraux : "Des sanctions” contre des signataires

Dans l’affaire Tribune des généraux en France, au moins dix-huit signataires en activité vont passer devant un conseil militaire.

Les généraux signataires d’une tribune selon laquelle le pays se dirige vers une « guerre civile » en raison de l’extrémisme religieux, vont recevoir « des sanctions disciplinaires militaires » en fonction de leurs grades, a annoncé mercredi le chef d’état-major des armées.

Le général François Lecointre a précisé au quotidien Le Parisien que les sanctions seraient « plus fortes pour les plus gradés ». « Je considère que plus les responsabilités sont élevées, plus l’obligation de neutralité et d’exemplarité est forte », a-t-il martelé.

Les généraux en « deuxième section » signataires – proches de la retraite mais qui peuvent toujours être rappelés – risquent pour leur part « la radiation, donc la mise à la retraite d’office », a-t-il ajouté.

Lire aussi:   « Si vous comptez sur un coup d’Etat de Soro pour vous libérer de Ouattara, vous avez joué bidé » – Mamadou Traoré

« Ces officiers généraux vont passer chacun devant un conseil supérieur militaire. Au terme de cette procédure, c’est le président de la République qui signe un décret de radiation », a précisé le général Lecointre.

« Je souhaite que leur mise à la retraite d’office soit décidée », a-t-il pour sa part relevé en évoquant « une procédure exceptionnelle », lancée à la demande de la ministre des Armées, Florence Parly qui avait jugé leurs « actions inacceptables » et « irresponsables ».

Christian Piquemal est un général “indigne” selon Lecointre

La tribune signée par «une vingtaine de généraux, une centaine de hauts gradés et plus d’un millier d’autres militaires», appelle le président Emmanuel Macron à défendre le patriotisme, contre un «délitement» de la nation.

Lire aussi:   JEAN-YVES ESSO ESSIS INTERROGE ALASSANE OUATTARA: «ALLEZ VOUS CONTINUER À FAIRE SEMBLANT DE NE RIEN VOIR? VOUS AVEZ ÉCHOUÉ, MONSIEUR LE PRÉSIDENT»

Parmi les signataires, le général Christian Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, a déjà été radié en 2016 des cadres de l’armée pour avoir participé à une manifestation interdite contre les migrants à Calais.

« Je vais lui envoyer une lettre pour lui dire qu’il est indigne, salit l’armée, la fragilise en en faisant un objet de polémique nationale », a indiqué le général Lecointre.

3e sortie de la grande muette depuis l’affaire Dreyfus

Les militaires signataires de cette tribune reprochent aux « fanatiques » de créer des divisions entre les communautés et affirment que les islamistes prendront le contrôle de parties entières du territoire national.

Lire aussi:   “Le cas de la Côte-d’Ivoire devrait également inspirer l’action du Conseil de sécurité” (Ouattara depuis New-York)

Plusieurs ministres du gouvernement français ont condamné la missive publiée dans un magazine d’extrême droite.

C’est la troisième fois depuis l’affaire Dreyfus que la grande muette sort de son silence. La première fois, au printemps de 1958, ils obtiennent la mort de la Quatrième République. La seconde fois, ils tentent un putsch direct contre le pouvoir parisien qui s’engage vers la décolonisation de l’Algérie : ils sont matés et châtiés.

Ce texte publié par le magazine Valeurs actuelles est donc d’une exceptionnelle gravité. Il constitue un signal absolu de crise et doit être entendu comme un tocsin pour la démocratie.