Home Politique Félicien Sékongo (MVCI) : «Je n’ai passé de deal avec personne au...

Félicien Sékongo (MVCI) : «Je n’ai passé de deal avec personne au sortir de prison»

Félicien Sékongo (MVCI) : «Je n’ai passé de deal avec personne au sortir de prison»
Félicien Sékongo (MVCI) : «Je n’ai passé de deal avec personne au sortir de prison»

Le président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles (MVCI), Félicien Sékongo, ex-compagnon de lutte de Guillaume Soro a expliqué le lundi 6 décembre 2021 sur les antennes de Life TV que « le pouvoir d’Alassane Ouattara est un excellent pouvoir libéral ».

Libéré en juin dernier après 18 mois de détention, l’ex-prisonnier est revenu sur son séjour en prison le lundi 6 décembre 2021. « Je suis allé en prison, je suis fonctionnaire, mon salaire n’a pas été coupé. Mes primes en tant qu’agent de service financier ont diminué parce qu’il y a une prime fixe. Pour l’avoir, il faut avoir exercé. Pour les largesses dont il est question, tous ceux qui étaient de notre groupe qui sont allés en prison et qui sont tombés malades ont été soignés par la Présidence de la République. Notamment Alain Lobognon, Kando Soumahoro etc. Aucun n’a payé de l’argent », a déclaré le président du MVCI.

« Je suis un homme de conviction, je suis critique. Je l’ai dit dans ma première déclaration que je n’ai passé de deal avec personne au sortir de prison. Pas du tout. Les gens m’ont respecté parce que personne n’est venu vers moi pour me demander de tisser un deal. En Côte d’Ivoire il faut que les gens apprennent à assumer leurs responsabilités. Vous avez eu la crise de 2002, de 2010. Certains continuent de dire qu’ils n’ont pas de responsabilité. Ils ne veulent même pas demander pardon, or ils se réclament catholiques », a-t-il répondu à ses détracteurs.

En effet, certains l’accusent d’avoir trahi Guillaume Soro. A propos de sa relation actuelle avec le pouvoir, il affirme : « Je fonctionne dans la transparence, mes camarades sont là et ils le savent. C’est pourquoi quand les gens ont fait les offensives pour les désolidariser de moi ils ont tous échoué pratiquement. J’ai des amis au RHDP. Le ministre de la communication est un ami. Quant au Président de la république, je ne l’ai jamais rencontré, on n’a jamais échangé »

A la question relative à son appréciation de la politique d’Alassane Ouattara, il devient évasif: « Si je me mets dans la position de celui qui apprécie un pouvoir libéral, je dirai que le pouvoir Alassane Ouattara est un excellent pouvoir libéral avec un brin d’humanisme. Parce que quand vous voyez l’Etat en train d’assurer la solidarité, d’assurer la redistribution à travers les projets qui sont financés, je dis bravo. Quand vous voyez des écoles qui sont créée à proximité de sorte que hier quand nous quittions le nord pour venir à l’école au sud, les écoles sont proches, les hôpitaux se rapprochent des populations. Pour nous, c’est le volet capacitaire de la politique sociale » a-t-il confié.

Pour rappel, Félicien Sékongo a eu un entretien avec les militants de son parti le samedi 23 octobre 2021, au siège dudit parti à Cocody. A cette occasion, celui-ci a donné davantage de détails sur sa position vis-à-vis de Guillaume Soro. Félicien Sékongo a déclaré qu’il ne menait pas bataille pour Soro, mais plutôt pour une vision.

«De tous les mouvements que vous voyez, leurs premiers responsables ont organisé des cérémonies d’adhésion à GPS. Le président du MVCI ne l’a jamais fait. On a toujours refusé, on ne s’est jamais affilié à GPS. Moi Sékongo Félicien, président du MVCI, je n’ai jamais fait d’adhésion à GPS. Je ne menais pas bataille pour Guillaume Soro. Je menais bataille pour une vision qui est propre à mon parti politique », avait-il assuré ce jour-là.

Source : afriksoir

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here