HomePolitiqueÉvacuation de Patrick Achi : Les Français boudent ; le système de...

Évacuation de Patrick Achi : Les Français boudent ; le système de santé Ivoirien indexé

Évacuation de Patrick Achi : Les Français boudent ; le système de santé Ivoirien indexé
Évacuation de Patrick Achi : Les Français boudent ; le système de santé Ivoirien indexé

Il fallait s’y attendre. L’évacuation à Paris du premier ministre Ivoirien, Patrick Achi, ce 12 Mai 2021, n’a pas manqué de susciter de vives réactions dans l’opinion publique Française. Suite à l’article publié sur le sujet par la rédaction internet du site d’informations, lefigaro.fr, les commentaires se sont alignés par dizaines.

L’une des préoccupations récurrentes qui revient

Évacuation de Patrick Achi : Les Français boudent ; le système de santé Ivoirien indexédans les réactions des internautes Français, est celle relative à la prise en charge financière de santé du successeur d’Hamed Bakayoko. ‘’Qui paie ?’’, a lancé un anonyme, quand la plupart de ceux qui abordent le sujet sous le prisme financier craignent que le contribuable Français soit sollicitée dans ce dossier. D’autres, par ailleurs, pointent du doigt le décalage entre le discours souverainiste et la tendance qui consiste à transférer les gouvernants à l’état de santé défectueux dans la capitale Française. 

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: «Patrick Achi est illégal comme Ouattara. Son gouvernement ne donnera rien»

Si pour un des internautes, ‘’ça manque de dignité’’, un autre interpelle : ‘’ ils ne sont pas obligés de venir se soigner en France, ils peuvent aller en Afrique du Sud, au Maroc, en Arabie-Saoudite, en Allemagne, en Belgique ou en Tanzanie, s’ ils n’ont pas de bons hôpitaux et médecins chez eux. Magufuli le président tanzanien fut soigné chez lui en Tanzanie, Kurunziza, le président burundais quoique mort, mais, il s’est laissé soigner au Kenya. Si lui peut venir se faire soigner en France, quid d’ un ivoirien lambda ?’’. 

Lire aussi:   Après le limogeage de ses cadres, le PDCI s’en remet à Bédié

Cette troisième évacuation en à peine 12 mois, suscite un profond sentiment de malaise tant en France, qu’en Côte d’ivoire, au niveau des différentes opinions publiques. 

Raoul Mobio