Home Politique Etat d’esprit: le nouveau démocrate

Etat d’esprit: le nouveau démocrate

Jetons un coup d’œil sur la Présidentielle prochaine au Tchad. Un fait frappant. Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Deby Itno, totalise 25 ans de pouvoir. Il vient de s’inscrire dans la course à la présidentielle de son pays, prévue le 10 avril 2016. Briguer ainsi un 5e mandat, après avoir été choisi comme candidat par le Mouvement patriotique du Salut (MPS, au pouvoir) n’est pas un fait surprenant. Mais ce qui est saisissant, c’est la nouvelle vision qu’Idriss Deby Itno a de son pays, son amour subit pour l’alternance démocratique.

« La réintroduction du principe de limitation des mandats présidentiels dans la Constitution doit être posée car il y va de la vitalité de notre jeune démocratie. Il faut limiter le mandat, il ne faut pas se focaliser sur un système où l’alternance devient difficile. Il faut limiter le mandat, il ne faut pas se focaliser sur un système où l’alternance devient difficile. N’ayons pas peur des mots, je crois fortement que nous pouvons envisager sérieusement de tendre vers un système de type fédéral pour mieux responsabiliser les citoyens et améliorer le fonctionnement des services publics », a-t-il dit lors de son investiture en tant que candidat du Mps.

Une telle sortie cause forcément la surprise. Aussi bien dans son camp que dans celui de ses adversaires politiques. Surtout quand on sait que l’homme est arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1990 en renversant Hissène Habré, et élu président de la République à quatre reprises. Cela est d’autant plus étonnant qu’Idriss Deby, en 2004, avait pourtant modifié la Constitution qui limitait le nombre de mandats présidentiels à deux, afin de se maintenir au pouvoir en se représentant.

Alors qu’il se fasse le chantre de la démocratie aujourd’hui devrait être applaudi, pourvu que cela soit sincère et inspire d’autres chefs d’Etat qui n’attendent que de mourir au pouvoir.

Alain BOUABRE

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here