Home Politique « En réalité, c’est maintenant que Ouattara va fabriquer des preuves pour...

« En réalité, c’est maintenant que Ouattara va fabriquer des preuves pour tenter d’acculer ses opposants »

« En réalité, c’est maintenant que Ouattara va fabriquer des preuves pour tenter d’acculer ses opposants »
« En réalité, c’est maintenant que Ouattara va fabriquer des preuves pour tenter d’acculer ses opposants »

Mamadou Traoré, proche de Soro, décrypte l’interview du président sortant Alassane Ouattara, accordée à France 24 et RFI.

J’avoue que j’ai été déçu, vraiment déçu de la tenue et des arguments développés par le gourou du Restaurant lors de cette interview. Avant d’aborder quelques éléments du fond de son interview, je vais m’appesantir sur la forme de cette interview. Il faut avouer que les journalistes qui étaient en face de lui ont su lui donner, avec tact, des uppercuts mémorables.

Le premier uppercut est le fait que qu’ils l’aient subtilement traité de spécialiste en volte-face compte tenu du non respect des engagements qu’il a pris au sujet de sa candidature. Qualification qui l’a un peu choqué. Le deuxième uppercut est le fait qu’ils l’aient subtilement traité de mégalomane compte tenu de sa tendance à se prendre pour l’homme qu’il n’est en réalité pas.

Qualification qui l’a bien évidemment choqué. Pourtant, les journalistes n’ont fait que dire haut ce que l’opinion nationale et internationale pensent de lui. En attaquant le fond de son interview, à la question de savoir si le gourou du Restaurant avait les preuves des accusations qu’il portait contre ses opposants qu’il accusait d’avoir été à la base des crimes commis lors des manifestations contre son troisième mandat, il a plutôt préféré se réfugier derrière la justice à ses ordres sans donner un seul brin de preuve qu’il dit avoir.

Lire aussi:   Danièle Boni Claverie : « nous demandons à Ouattara d’abandonner son idée mal venue et illégale de 3ème mandat »

En réalité, c’est maintenant qu’il va fabriquer des preuves pour tenter d’acculer ses opposants. Sinon, en réalité, toutes les preuves démontrant que ce sont ses miliciens qui sont à la base des tueries orchestrées lors des manifestations de l’opposition, sont consignées sur les réseaux sociaux à travers des vidéos amateur.

La CPI, qui a informé les acteurs politiques qu’elle regarde de près la situation politique du pays, a déjà reçu beaucoup de vidéos incriminant le pouvoir. La réaction du gourou du Restaurant qui m’a fait marrer est celle relative à la question de son bilan en matière de taux de pauvreté en Côte d’Ivoire. Le visage du gourou du Restaurant s’est illuminé lorsque ce sujet a été abordé.

Lire aussi:   Vatican/Côte-d’Ivoire: Ouloto porte un message « d’excuses » de Ouattara au Pape François (affaire Adjoumani)

Il se croyait en terrain conquis. Mal lui en a pris. En effet, lorsque les journalistes ont voulu prendre pour référence les chiffres du gouvernement pour illustrer leurs propos, le gourou du Restaurant les a arrêté tout net. Il leur a recommandé de prendre les chiffres de la Banque Mondiale sur le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire pour illustrer leurs propos, croyant que ces chiffres seraient en sa faveur.

Ce que les journalistes firent. Ils ont réussi à démontrer au gourou du Restaurant que même les chiffres donnés par la Banque Mondiale n’étaient pas en sa faveur en ce qui concerne le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire. Le gourou du Restaurant, sans aucune gêne, de démentir ce taux de la Banque Mondiale que lui même avait recommandé aux journalistes.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Quand Ouattara et le RHDP appelaient à la désobéissance civile face à Gbagbo en 2010

Ce qu’il faut retenir de sa réaction, c’est que quand ces chiffres sont en sa faveur, il les trouve bons. Quand c’est chiffres sont en sa défaveur, il les trouve mauvais. Voici comment fonctionne le gourou du Restaurant. Quand une décision ou une opinion internationale est en sa faveur, il les applaudit à tout rompre.

Quand ces décisions ou ces opinions sont en sa défaveur, il les condamne et il refuse de les appliquer. Pour conclure, l’interview du gourou du Restaurant a été l’une des plus mauvaises de sa carrière politique. Et c’est comme cela que se perçoit toujours la fin d’un règne.

source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here