Home Politique En cas de crise postélectorale : Comment Ouattara compte apaiser le climat...

En cas de crise postélectorale : Comment Ouattara compte apaiser le climat social s’il est élu

En cas de crise postélectorale : Comment Ouattara compte apaiser le climat social s’il est élu
En cas de crise postélectorale : Comment Ouattara compte apaiser le climat social s’il est élu

Au cas où l’élection présidentielle a lieu dans les circonstances actuelles de désobéissance civile décrétée par deux candidats – Henri Konan Bédié et Pascal Affi Nguessan – retenus par le Conseil constitutionnel, les cinq prochaines années pourraient s’avérer tumultueuses pour celui qui aura les commandes de l’Etat. Il lui faudra alors œuvrer pour le retour d’une cohésion sociale s’il veut dérouler sereinement son programme de gouvernement.

De son côté, le président sortant de la République a déjà sa petite idée. Sans toutefois dévoiler les détails de son plan, il a exprimé clairement son intention le 21 septembre dernier, dans un courrier, en réponse aux inquiétudes de l’Ong Belge, International Crisis Group. (Voir document)   

« (…) Je voudrais également vous remercier pour l’intérêt que vous portez à mon pays, ainsi que pour votre engagement aux côtés des Ivoiriens dans leur quête de paix et de stabilité, à l’approche de l’élection présidentielle à venir. Je puis vous assurer que mon gouvernement et moi œuvrons sans relâche pour garantir aux populations des élections apaisées et démocratiques. C’est en cela que le fil du dialogue avec toutes les composantes de notre société, notamment les partis politiques et la société civile, n’a jamais été rompu et se poursuit actuellement sous la supervision du nouveau Premier ministre. En effet et à titre d’exemple, l’élaboration de la Constitution de 2016, adoptée à 93.42% des suffrages, de même que l’adoption du code électoral et la mise en place de la Commission électorale indépendante ont été faites suite à des concertations entre le gouvernement, les partis politiques et la société civile (…) Aussi, votre proposition visant à soutenir le dialogue en cours, a-t-elle retenu mon attention. Je ne manquerai pas de faire appel à l’expertise de vos fondations et Institutions après les élections présidentielles, pour consolider la paix, la cohésion sociale et la démocratie en Côte d’Ivoire (…) », répond Alassane Ouattara à cet organisme international.

Lire aussi:   Aïd el-Fitr 2020 : Ouattara dans le strict respect des mesures barrières prie pour la Côte d’Ivoire, en images

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

Il faut noter qu’avant de rendre public son dernier rapport sur le constat qu’elle fait du déroulement des événements en Côte d’Ivoire, à l’approche de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, International Crisis Group a adressé un courrier au président de la République. Elle lui a rappelé la montée des tensions et exprimé ses craintes relatives à des affrontements violents entre les forces politiques qui se disputent le pouvoir depuis plusieurs décennies. L’Ong Belge a enfin proposé son soutien pour la tenue d’un dialogue constructive entre les acteurs politiques.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: « Les déçus du Rhdp peuvent revenir au PDCI, il sont les bienvenus » (Billon)

Les événements en cours qui ont déjà occasionné mort d’hommes, destruction de biens matériels, etc. occasionneront à coup sûr, après cette élection présidentielle, des ressentiments. Elles en rajouteront sans doute aux « blessures » causés par d’autres événements antérieurs (2002 et 2011) dont les victimes n’ont pas encore fait le deuil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here