Home Politique En campagne : le caveau d’Houphouët Boigny a-t-il été interdit à Alassane...

En campagne : le caveau d’Houphouët Boigny a-t-il été interdit à Alassane Ouattara?

En campagne : le caveau d'Houphouët Boigny a-t-il été interdit à Alassane Ouattara?
En campagne : le caveau d'Houphouët Boigny a-t-il été interdit à Alassane Ouattara?

Le caveau du président Félix Houphouët Boigny à Yamoussoukro a-t-il été interdit au chef de l’État ivoirien, candidat controversé à un troisième mandat à l’élection présidentielle du 31octobre prochain en Côte d’Ivoire ? Tout porte à le croire. Et pour cause. Lors du lancement de la campagne présidentielle de 2015 à Yamoussoukro, Alassane Dramane Ouattara, alors candidat du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix(Rhdp) avait mis tout en œuvre, les petits plats dans les grands.

L’objectif recherché étant que ce scrutin présidentiel se déroule sous la protection et la bénédiction du président Félix Houphouët Boigny, père de la Côte d’Ivoire moderne et référent politique du RHDP. Bien plus, des dispositions avaient été prises pour que le candidat du Rhdp Alassane Dramane Ouattara s’incline sur la tombe du président Félix Houphouët Boigny avant la bataille pour la conquête du pouvoir d’État.

Cette année, c’est tout le contraire du dispositif de campagne électorale qui avait été mis en place en 2015 sous la supervision et la bienveillance du président Henri Konan Bedié. Pas de visite sur le caveau des Boigny à Yamoussoukro ni de cérémonie particulière en hommage au référent politique, Félix Houphouët Boigny au moment où débute la campagne électorale. Que s’est-il passé pour que les houphouetistes n’aient pas mis au programme du lancement de leur campagne, une visite sur la tombe d’Houphouet Boigny ?

Lire aussi:   Chris Yapi à Tiken Jah : « un vrai poltron, ou bien tu as mangé l’argent de Ouattara ? »

La famille du Bélier de Yamoussoukro a-t-elle posé un véto? On ne peut s’empêcher de se poser la question. Le candidat du Rhdp s’est même offert un voyage à Bouaké ce vendredi à l’occasion du lancement officiel de sa campagne. Bien malin qui dira si Alassane Dramane Ouattara a fait une escale aux pieds de la Basilique pour solliciter la bénédiction de celui dont il se réclame.

Bien malin qui dira également si les propos guerriers tenus par le chef de l’État lors de son meeting à Bouaké relèvent de l’houphouetisme dont on sait, est basé sur la tolérance, le dialogue et la paix. Et le président Houphouët Boigny a dû se retourner hier mille fois dans sa bière en écoutant le discours vindicatif du candidat Alassane Dramane Ouattara à qui ses opposants ne demandent qu’ à s’asseoir autour d’une table de discussion.

Lire aussi:   Ouattara dans Paris Match : un pro-Gbagbo réagit, « ADO est bel et bien celui qui met l’eau à la bouche du Conseil Constitutionnel »

Afin de définir ensemble dans le cadre d’un dialogue politique, les conditions d’une élection transparente, juste et inclusive. Malheureusement ce dialogue réclamé urbi et orbi par l’opposition ivoirienne n’est pas pour demain,  » l’héritier » d’Houphouet Boigny ayant déjà clôt le débat.

Pendant ce temps, la Côte d’Ivoire bouillonne de colère et d’indignation. Il ne se passe plus de jours sans que les forces de défense et de sécurité ne soient obligées d’intervenir pour limiter les dégâts à travers le pays. Et bien dommage !

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Depuis Paris, Duncan annonce que la priorité de son pays est de disposer «d'entrepreneurs connectés au marché mondial»

source: opera

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here