Home Politique Du FCfa à l’Eco : Les précisions du Chef de l’État

Du FCfa à l’Eco : Les précisions du Chef de l’État

Du FCfa à l'Eco : Les précisions du Chef de l’État
Du FCfa à l'Eco : Les précisions du Chef de l’État

Du FCFA à l’ECO: Alassane Ouattara: “cette monnaie n’est pas une décision de la France, mais bien une décision africaine”.

Mardi 21 janvier 2020, à la Chatham House, le Président Ouattara a tenu à faire des précisions sur la création de la nouvelle monnaie, l’Eco. Il a précisé que cette monnaie n’est pas une décision de la France, mais bien une décision africaine.

C’est avec l’assentiment des Présidents des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine avec qui il a échangé à Abuja, au Nigeria, qu’il a annoncé, en décembre, à Abidjan, lors de la visite officielle du Chef de l’État français, Emmanuel Macron, la réforme du Franc Cfa avec les trois changements majeurs: le changement du nom de la monnaie, de Franc Cfa à Eco; l’arrêt de la centralisation des réserves de changes au Trésor français et la fermeture du compte d’opérations; le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’Uemoa.

Lire aussi:   Meeting avorté des frondeurs du Fpi: ce qui s’est passé à Adzopé samedi

Les devises logées au Trésor de France devraient être transférées à la Banque centrale des pays membres de l’Uemoa qui en disposera pour le bien des populations de cette communauté économique régionale. Quant à l’arrimage à l’Euro, le Président Ouattara a fait savoir qu’il se fait en fonction du commerce que l’on opère avec la monnaie à laquelle l’on est arrimée. Les pays de l’Uemoa sont, pour la plupart, en commerce avec l’Europe qui a pour monnaie l’Euro.

Lire aussi:   Nouvelle Constitution, Ahoua N’doli aux jeunes du Pdci: « ne vous laissez pas manipuler par les apprentis sorciers »

Il va sans dire que l’arrimage à l’Euro facilitera les échanges. Il a pris ici l’exemple de l’Arabie saoudite. La monnaie ce grand pays pétrolier, qui exporte vers les États-Unis, est arrimée au dollar américain. Selon lui, c’est aussi une manière de maîtriser le taux d’inflation. Mais ce n’est pas une décision figée. Au fur et à mesure que les pays adhéreront à l’Eco, l’on pourrait revoir l’arrimage et, pourquoi pas, a-t-il dit, s’arrimer à l’Euro et au dollar.

Lire aussi:   Autorités et experts de la CEDEAO plaident pour des mécanismes "efficients" pour juguler le fléau du terrorisme

Sur la mise en circulation de la nouvelle monnaie, il a rappelé qu’il a fallu trois ans pour matérialiser la mise en circulation de l’Euro. ‘’Nous allons aller pas à pas, avec prudence’’, a-t-il dit

Avec Fratmat

Source: Ici Abidjan

Commentaires Facebook