Home Politique Doumbia Major tacle Affi : « il n’assume pas son mot d’ordre...

Doumbia Major tacle Affi : « il n’assume pas son mot d’ordre de boycott actif »

Doumbia Major tacle Affi : « il n’assume pas son mot d’ordre de boycott actif »
Doumbia Major tacle Affi : « il n’assume pas son mot d’ordre de boycott actif »

Selon Doumbia Major, Affi se cache derrière la manipulation pour échapper aux représailles judiciaires suite au mot d’ordre de boycott actif.

Lâche parce qu’il n’assume pas son mot d’ordre de boycott actif : il se cache lâchement derrière la manipulation des mots pour échapper aux représailles judiciaires qui découleront de son appel à empêcher l’élection… Il parle de « moyens légaux » pour réaliser des actes illégaux , à savoir empêcher le convoyage et la distribution des cartes d’électeurs et s’opposer au droit de vote des électeurs.

Il est un homme indigne : car c’est lui qui a signé pour la validation de la mouture actuelle de la CEI et n’ayant aucun respect pour sa propre signature, il se rétracte après avoir perdu les élections des CEI locales, en affirmant que la CEI est illégale et déséquilibrée.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Abidjan, Mamadou Touré invite des jeunes proches du RHDP à s'engager dans le développement et la stabilité du pays

Son indécence et son indignité apparaissent encore plus quand, après avoir permis à ses représentants au sein de la CEI de participer à toutes étapes du processus d’organisation des élections ( de la révision de la liste électorale, au dépôt des candidatures dont la sienne, en passant par la réception des parrainages à la confection des cartes d’électeurs), sans rien trouver à reprocher à cette CEI, il demande à ses représentants de suspendre leurs participations au travaux de la CEI, sans motifs rationnels valables.

Lire aussi:   Affaire retrait d’Affi de la table des discussions : Dahi Nestor réagit, « le camarade N’guessan a d’autres intentions »

Voici quelqu’un qui a accepté d’être membre de la CEI au moment où l’opposition n’avait que trois représentants et qui paradoxalement demande la dissolution de cette même CEI au moment où l’opposition à désormais 4 représentants.

C’est quelqu’un qui manque de cohérence. Quand on dit qu’on ne veut pas participer à une élection, on écrit à la CEI devant laquelle on a déposé sa candidature, pour retirer cette candidature. De sorte que la CEI se sente obligée de retirer votre nom des bulletins uniques qui serviront pour l’élection.

Lire aussi:   Mamadou Traoré, proche de Soro, « agressé par Doumbia Major »: les faits

Bulletin unique dont la confection a été faites avec l’approbation de vos représentants au sein de la CEI. Quand on s’est réjoui, comme l’a fait Bédié, de la validation de sa candidature par une cour constitutionnelle, on ne vient pas demander la dissolution de cette cour quelques jours plus tard ! En politique il faut être cohérent.

Quand j’écoute Affi N’guessan mentir avec conviction et de manière éhontée, devant les médias internationaux, je me dis que nous avons affaire à un homme sans dignité, un homme qui est incapable de respecter sa propre signature. Un individu d’une indécence déconcertante.

source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here