Home Politique « Dix mercenaires russes aux trousses de Bédié, une alerte rouge lancée » ?...

« Dix mercenaires russes aux trousses de Bédié, une alerte rouge lancée » ? (Nouveau Réveil)

"Dix mercenaires russes aux trousses de Bédié, une alerte rouge lancée" ? (Nouveau Réveil)

A en croire le journal Le Nouveau Réveil, la sécurité de l’ancien président et candidat du PDCI, Henri Konan Bédié est sérieusement menacée. « Une « alerte rouge vif » sur sa sécurité circule en ce moment, écrit le journal qui cite « une source des plus sérieuses ».

La sécurité du président Henri Konan Bédié serait très menacée. Du moins, c’est ce qu’a révélé hier une source des plus sérieuses. De fait, une « alerte rouge vif » sur sa sécurité circule en ce moment. Celle-ci fait état de 10 mercenaires, des militaires aguerris et rompus aux sales besognes qui auraient été convoyés en Côte d’Ivoire. Le convoyage aurait été fait par vague de deux, pour ne pas éveiller les soupçons », écrit le journal proche du PDCI et d’Henri Konan Bédié, sans donner davantage d’informations sur ses sources.  

Lire aussi:   Houphouët est mort, vive le chaos : « Bédié et Ouattara donnent le coup de grâce à un Prix international qu’ils n’ont pas créé »

Cependant, le journal rappelle que les mercenaires présumés « seraient originaires des pays de l’Est, précisément des Russes, insiste la source. En d’autres temps ou d’autres circonstances, on aurait pris peut-être à la légère cette information, vu l’atmosphère politique, vu la guéguerre qui fait ravage et surtout vu le rôle déterminant que joue le président Henri Konan Bédié à la tête de l’opposition ivoirienne qui ébranle chaque jour un peu plus le régime en place, cette information doit être prise très au sérieux ».

Autrement dit, le quotidien du PDCI, soupçonne un acte de mercenaires professionnels, arrivés à Abidjan, par voie aérienne. « Il faut y accorder la plus grande importance et la plus fine attention. Aussi, faut-il prendre des dispositions idoines de renforcement de la sécurité du Président du PDCI-RDA, de vigilance dans les rapports et de surveillance de tous les mouvements autour du président Henri Konan Bédié », insiste le journal.

Lire aussi:   Présidentielle 2020, forces et faiblesses des six (6) candidats déclarés

Qui poursuit qu' »en effet, très ouvert et très sollicité, le président du PDCI-RDA est aujourd’hui de tous et le parapluie politique de toute la Côte-d’Ivoire. Il est toujours aux rendez-vous du donner et du recevoir. Quand on sait que le président Bédié a déjà été par le passé l’objet de menaces et que des gens sont même allés verser du sang devant sa résidence d’Abidjan, avec ces informations inquiétantes qui circulent, il vaut mieux observer la prudence. L’adage ne dit-il pas que « deux précautions valent mieux qu’une » ? ».

Toujours selon le journal, « avec le président du PDCI-RDA, ce sont toutes les personnalités des partis et mouvement dans la plateforme de l’opposition qui sont ainsi menacées ». Aucune source officielle au PDCI ne confirme les informations livrées par le journal. Un membre du cabinet de l’ex-chef d’Etat, leader de l’opposition au Président-candidat du RHDP, Alassane Ouattara, soutient, de son côté, qu’il faut prendre l’information du journal avec sérieux.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Le vibrant hommage du fils de Kofi Annan à Ouattara « Alassane a récréé un pays meilleur et reste un modèle pour nous tous »

Quant au ministère de la Sécurité, l’on révèle n’avoir reçu aucune demande de renforcement de sécurité autour de Bédié. « Nous n’avons pas été informés de ces menaces. De toutes les façons, les candidats bénéficient d’une sécurité renforcée et le président Bédié davantage, du fait de son statut d’ancien chef de l’Etat », répond un membre du cabinet du Général Vagondo Diomandé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here