HomePolitiqueDistributeur des « tabourets », Adama Bictogo menacé à Agboville

Distributeur des « tabourets », Adama Bictogo menacé à Agboville

Distributeur des
Distributeur des "tabourets", Adama Bictogo menacé à Agboville

Dans l’Agneby-Tiassa, le député sortant de la circonscription d’ Agboville commune, Adama Bictogo, aura fort à faire face au retour dans la région du Front populaire ivoirien (FPI) qui entend prendre part aux élections législatives prévues le 6 mars 2021.

Législatives 2021: Adama Bictogo sur un siège éjectable à Agboville commune, les raisons

« Bictogo ne sera plus le porte-parole du peuple d’Agboville. Il est là par défaut, car nous avons refusé de participer à toutes les élections. Cet état de fait doit être rapidement corrigé », a lâché Blaise Lasme, l’un des responsables de la jeunesse du parti de Laurent Gbagbo et fils de la région. Le directeur-exécutif du RHDP a remporté en 2016, les élections législatives dans la circonscription d’ Agboville-commune au terme d’un scrutin boycotté par le FPI, après la chute du régime Gbagbo.

Lire aussi:   Présidentielle en Côte d'Ivoire: Henri Konan Bédié annonce sa candidature à l'investiture de son parti

Député sortant de cette circonscription électorale réputée acquise au FPI, une victoire du candidat Bictogo au soir du 6 mars prochain, est quasi incertaine, selon Blaise Lasme. Il abondait dans le même sens que son ainé, Moïse Lida Kouassi, qui, en tournée le week-end dernier dans la région du Loh-Djiboua, a sonné la mobilisation pour la reconquête de tous les bastions du FPI, passés aux mains du RHDP du président Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Nyamsi, quelle crédibilité après avoir soutenu Ouattara, le RDR, les FRCI durant de longues années ? (Lettre ouverte)

Avec ses nouveaux alliés du PDCI-RDA et de l’UDPCI, le parti de Gbagbo espère que le 6 mars 2021 sonnera la fin de l’hégémonie du RHDP et de ses représentants dans de nombreux bastions de l’opposition dont Lakota, Divo, Agboville, Man, Yopougon et bien d’autres. « Le FPI et le PDCI unis, vont mettre fin à cette comédie qu’on sert aux peuples de Lakota et de Divo, juste pour se donner une majorité », a insisté Lida Kouassi.

Lire aussi:   Adama Bictogo :"Bédié est le premier responsable des victimes de la crise par son boycott actif"

Les législatives du 6 mars seront un test grandeur nature pour le FPI qui a décidé de reprendre pied avec les compétitions électorales nationales, après 10 ans de boycott volontaire.