HomePolitiqueDisqualification des candidats aux législatives : ces barons qui risquent de tomber »

Disqualification des candidats aux législatives : ces barons qui risquent de tomber »

Disqualification des candidats aux législatives : ces barons qui risquent de tomber
Disqualification des candidats aux législatives : ces barons qui risquent de tomber"

Sauf cataclysme, les élections législatives auront lieu, le 06 mars prochain. Pour ce faire, la CEI a donné des clarifications sur le vote des 255 parlementaires. Au regard, des dispositions du code électoral ivoirien, plusieurs personnalités notamment de l’opposition significative sont menacés .

Anciennement député de la circonscription électorale de Bongouanou, le président du Front Populaire Ivoirien, Pascal Affi N’guessan avait été arrêté suite à la création du CNT pour protester contre la réélection du président Alassane Ouattara à un troisième mandat .

Lire aussi:   Législatives 2021 à Zuénoula : un candidat de l’UDPCI en lice

S’il est vrai que le député de Bongouanou a recouvré la liberté sous contrôle judiciaire, Affi N’guessan pourra-t-il exercer ses activités politiques et donc être candidat aux législatives du 06 mars prochain ?

Comme Affi, Albert Mabri Toikeusse, président de L’UDPCI , également membre du défunt CNT, même s’il n’a pas été en prison, il était poursuivi pour les mêmes faits reprochés au député de Bongouanou. 

Albert Mabri Toikeusse est député de Zouan-Hounien. 

Lire aussi:   Législatives : Koné Katinan candidat à Yopougon

Point n’est besoin de rappeler que si le code électoral est appliqué dans toute sa rigueur, les personnalités sus-mentionnées seraient hors-jeu quant aux législatives du 06 mars prochain.