Home Politique Discours de Mr OUMAROU YAHAYA 5éme V.P de l’Assemblée Nationale du Niger...

Discours de Mr OUMAROU YAHAYA 5éme V.P de l’Assemblée Nationale du Niger à l’Ouverture de la Session ordinaire de l’Assemblée Nationale

Excellence Monsieur le Président et cher frère,
Excellences Messieurs les Présidents des Assemblées Nationales invitées,
Monsieur le Premier ministre,
Honorables Députés Nationaux,
Messieurs les membres du gouvernement,
Chers invités,
Mesdames et messieurs,

Au nom du Président de l’Assemblée Nationale du Niger son Excellence Ousseini TINNI, qui malgré son souhait ardent de répondre personnellement à cette invitation, n’a pas pu faire le déplacement d’Abidjan en raison de certains impératifs qu’appelle sa charge.

A son nom et au nom des députés du Niger je vous adresse nos fraternelles salutations.

Permettez-moi également au nom de l’Assemblée Nationale du Niger de vous présenter Excellence, mes sincère remerciements pour l’accueil chaleureux et fraternel dont ma délégation a fait l’objet dès notre arrivée à Abidjan.

Nous ne pouvons nous dérober à l’aimable invitation qu’il vous a plu Excellence Monsieur le Président SORO GUILLAUME, de nous adresser. Vous l’aviez faite, parce que vous le deviez en vertu de ce qui nous unit, de ce qui unit nos deux pays et nos deux peuples!

En effet, depuis toujours, le Niger et la Côte d’Ivoire ont cheminé ensemble, au gré des péripéties de l’histoire, toujours en partageant la même vision sur les évènements, en poursuivant les objectifs similaires de paix, de démocratie et de développement. C’est ainsi qu’avec trois autres pays amis, nous travaillons à améliorer l’efficacité de la plus vieille organisation politique sous régionale, j’ai nommé le Conseil de l’Entente. Nous œuvrons également pour que l’UEMOA et la CEDEAO atteignent les objectifs d’intégration qui leur sont assignés.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: l’opposition contre le projet de réforme constitutionnelle

Le projet de la monnaie unique de la CEDEAO sur lequel travaillent actuellement leurs Excellences les Présidents ALASSANE DRAMANE OUATTARA de la Côte d’Ivoire et ISSOUFOU MAHAMADOU du Niger, aux côtés d’autres Chefs d’Etat de la sous-région, témoigne du dynamisme de cette intégration régionale.
Au-delà de la sous-région, nous travaillons avec d’autres pays amis, à donner à l’Union Africaine les moyens de ses ambitions.

Monsieur le Président, Cher Frère ;

Au-delà du compagnonnage dans les organisations sous régionales et africaines, je voudrais rappeler que l’amitié entre nos deux pays doit beaucoup à la proximité humaine et culturelle entre nos deux peuples. Tirant les conséquences de cet état de fait, nos dirigeants, d’une génération à l’autre, depuis Leurs Excellences Félix Houphouët-Boigny et Diori Hamani, entretiennent des relations d’amitié des plus soutenues. Aujourd’hui, les rencontres permanentes, les rapports de confiance mutuelle, de considération partagée entre les présidents ALASSANE DRAMANE OUATTARA et ISSOUFOU MAHAMADOU vivifient la flamme de cette amitié historique. Grâce à la commune volonté de ces deux hommes d’Etat de bâtir des Etats solides, autour d’institutions fortes, dans une sous-région Ouest Africaine totalement intégrée, ils sont nombreux nos compatriotes respectifs à s’établir dans l’un ou l’autre de nos deux pays ; ils sont chez eux, je suis chez moi Excellence. C’est le lieu ici, de saluer la légendaire hospitalité du peuple ivoirien et transmettre au Président ALASSANE DRAMANE OUATTARA, à vous cher frère et au peuple ivoirien, la reconnaissance de tous les Nigériens.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Accusé de vouloir diviser la coalition au pouvoir, Affi estime que le parti de Ouattara "est aux abois"

Monsieur le Président ;

Alors que nous célébrons ensemble l’ouverture de la présente session ordinaire, de part le monde, se déroulent des faits et évènements malheureux susceptibles de changer notre vécu quotidien à tous.
Je voudrais tout d’abord évoquer le terrorisme dont les tentacules essaiment dans toutes les régions du monde avec, des dénominations différentes, et toujours la même violence, le même cortège de désolation. Il s’agit là, d’un important défi que les nations civilisées se doivent de relever ensemble.

Je voudrais également parler, des effets néfastes du réchauffement climatique contre lesquels, la ratification progressive des conclusions de la 21èmeconférence des parties de la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques dite cop21, tenue à Paris du 29 novembre au 11 décembre 2015, autour des 147 Chefs d’Etats et de Gouvernements, nous donne des raisons d’espérer. Il s’agit là d’un évènement important qui concerne notre devenir à tous. En effet, comme vous le savez, si nos économies sont encore assez faibles pour polluer la planète, il n’en demeure pas moins qu’elles subissent de plein fouet les conséquences des mauvaises actions humaines sur le climat. Au nombre de ces conséquences on peut citer : l’avancée du désert, l’érosion des côtes, la perturbation du cycle des saisons, etc. Nos pays doivent suivre avec toute l’attention nécessaire, la suite qui sera donnée aux accords de Paris.

Lire aussi:   People : voici la photo de Maty Dollar qui fait l'objet de nombreuses critiques sur la toile

Monsieur le Président, les parlements se doivent de prendre une part active dans la recherche des solutions aux problèmes que posent le terrorisme, le réchauffement climatique et bien d’autres préoccupations majeures de l’heure.

Je sais que dans le cadre de ce combat, comme il est de coutume, votre auguste institution et L’Assemblée Nationale du Niger mutualiseront leurs efforts pour être encore plus efficaces.

Avec cette certitude, je voudrais en vous renouvelant le salut fraternel des députés et du peuple nigérien, souhaiter que cette session parlementaire qui s’ouvre aujourd’hui, atteigne tous les nobles objectifs que vous lui fixez pour le plus grand bonheur du vaillant peuple ivoirien.

Je vous remercie.

Source : abidjan.net

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here