HomePolitiqueDIALOGUE POLITIQUE, PDCI, EDS ET FPI AFFI N’GUESSAN PRÉSENTS À LA PRIMATURE

DIALOGUE POLITIQUE, PDCI, EDS ET FPI AFFI N’GUESSAN PRÉSENTS À LA PRIMATURE

DIALOGUE POLITIQUE, PDCI, EDS ET FPI AFFI N’GUESSAN PRÉSENTS À LA PRIMATURE
DIALOGUE POLITIQUE, PDCI, EDS ET FPI AFFI N’GUESSAN PRÉSENTS À LA PRIMATURE

Responsables politiques et acteurs de la société civile se sont retrouvés le lundi 21 décembre matin à la Primature d’Abidjan Plateau avec les membres du gouvernement. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la reprise du dialogue politique.

Ils sont 30 structures dont 14 partis et groupements politiques et 16 organisations de la société civile invités. Tous ont répondu à l’appel s’est félicité d’entrée le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité le général Vagondo Diomandé. Parmi eux, les groupements politiques EDS qui comprend le FPI plus connu sous l’appellation Gbagbo ou rien ( Gor) représenté par son président le Professeur Georges Armand Ouegnin, et le FPI/AFD de Pascal Affi N’guessan dont la secrétaire générale Christine Konan. Et également la coalition CDRP dirigée par le PDCI. Ce rendez-vous, a rappelé le Premier ministre Hamed Bakayoko, se tient en application de l’instruction reçue du président ivoirien Alassane Ouattara de reprendre les discussions entre le gouvernement et les acteurs politiques ainsi que les organisations de la société civile. L’objectif étant d’échanger sur la réorganisation de la Commission électorale indépendante (CEI) dans la perspective des élections législatives en vue d’être en conformité avec le calendrier de la mise en place des institutions de la 3e République. Pour le chef du gouvernement, la qualité des participants à la rencontre est la « preuve d’un retour à l’apaisement dans le pays » après des moments de troubles qui ont émaillé l’élection présidentielle. Hamed Bakayoko a en outre donné le sens de l’objet du rendez-vous. » Le président de la République a instruit le gouvernement d’engager des discussions avec vous les responsables de partis et responsables des organisations de la société civile pour identifier les points d’achoppement sur la CEI qui ont empêché que tous les membres siègent tout le long du processus tant dans les organes centraux que dans les organes locaux« , fait-il savoir. Il ajoute que cette séance plénière se veut une réunion de lancement au cours de laquelle les participants devront s’accorder sur les thèmes qui seront au centre des discussions, sur le format et le calendrier des discussions.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara promulgue la nouvelle Constitution