HomePolitiqueDialogue national : Danièle Boni Claverie parle à Bédié

Dialogue national : Danièle Boni Claverie parle à Bédié

Dialogue national : Danièle Boni Claverie parle à Bédié
Dialogue national : Danièle Boni Claverie parle à Bédié

Danièle Boni Claverie a récemment lancé un appel à Henri Konan Bédié dans le cadre du dialogue national entre le président Alassane Ouattara et l’homme fort du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire). La présidente de l’URD (Union républicaine pour la démocratie), un parti politique de l’opposition, invite le chef de file du CDRP (Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix) à poursuivre les négociations avec le gouvernement ivoirien.

Dans son discours de fin d’année adressé à la Nation, Alassane Ouattara s’est engagé à maintenir le dialogue politique avec ses adversaires. Le président ivoirien n’a pas manqué d’indiquer qu’il est « confiant qu’avec l’implication de tous, ce grand chantier de la réconciliation sera conduit avec succès ». « J’attache du prix au dialogue. C’est l’un des héritages les plus précieux que nous a légués le Père de la Nation ivoirienne, le président Félix Houphouët-Boigny à qui je voudrais, à nouveau, rendre hommage », a fait savoir le chef de l’État.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/« Le Front du refus» contre le projet de nouvelle Constitution annonce un meeting samedi à Yopougon

Il a également salué « l’adhésion de toutes les parties concernées » par le dialogue national, « qui a enregistré la participation de tous les partis et groupements politiques ainsi que de la société civile ». Le président ivoirien a par ailleurs promis de ne ménager « aucun effort pour garantir la paix et la stabilité » aux Ivoiriens.

Quelques jours après ce message d’Alassane Ouattara, Danièle Boni Claverie a formulé des voeux en l’endroit de ses compatriotes. L’opposante ivoirienne qui fait remarquer que « les Ivoiriens aspirent à la paix, au bien-être, à la sécurité » encourage « fortement le dialogue national proposé » par Henri Konan Bédié. L’objectif pour la fondatrice de l’URD est de « ramener toutes les parties à une table de concertation, de négociation, d’échanges et de solutions idoines et inclusives pour notre pays ».

Lire aussi:   Investiture de Ouattara : les grands absents

« Nos ambitions pour la Côte d’Ivoire ne nous permettent pas d’envisager des résolutions minimalistes qui compromettraient gravement la stabilité du pays. Être sincère ne signifie nullement être dupe. En cette nouvelle année, aucun découragement n’est admis. Nous portons en nous une espérance et une détermination renouvelées en notre Nation grâce à une opposition soudée, unie, gage de nos libertés », a déclaré Danièle Boni Claverie dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:   Leadership féminin/Elections locales: la ministre Yao Euphrasie encourage les femmes ivoiriennes à conquérir le pouvoir politique