HomePolitiqueDésobéissance civile et CNT : Grosses révélations sur un coup fourré contre...

Désobéissance civile et CNT : Grosses révélations sur un coup fourré contre Affi

Désobéissance civile et CNT : Grosses révélations sur un coup fourré contre Affi
Désobéissance civile et CNT : Grosses révélations sur un coup fourré contre Affi

Au détour d’une interview accordée le vendredi dernier, 16 avril 2021, la spindoctor de Pascal Affi N’guessan, la Française Géneviève Goëtzinger, a fait une révélation de taille sur le président du Front populaire ivoirien (Fpi).

Revenant sur l’arrestation de son client au lendemain de la présidentielle du 31 octobre 2021, la patronne de l’agence de communication ImaGGe et ex-Directrice Générale de radio France Internationale (Rfi) a dit avoir œuvré à sa libération. Elle a, en effet, fait savoir qu’en sa qualité de coach en communication du président du Fpi, elle s’était préparée à anticiper son arrestation intervenue le 6 novembre 2020, soit quelques jours après la tenue du scrutin présidentiel.

Lire aussi:   Le Vice-président du Sénat français se met au côté du CNT : « La France doit agir sans tarder...»

« Mon objectif a été d’anticiper cette arrestation et de lancer immédiatement une contre-offensive pour qu’il ne soit pas le mouton de sacrifice de cette séquence politique », explique-telle. Et d’ajouter : « Pour cela, il fallait multiplier des formes de pression afin d’obtenir sa libération ». C’est alors qu’elle va lâcher une information dont peu de gens avaient connaissance. Selon cette conseillère en communication politique d’Affi, la multiplication des formes de pression imaginées par elle, a eu pour effet d’amener le pouvoir à lâcher du lest et de déjouer ainsi une manigance des contempteurs du président du Fpi.

Lire aussi:   Désobéissance civile : vive tension à Anono ce 16 octobre 2020, en images

« C’était la seule solution pour qu’il ne croupisse pas des mois ou des années en prison, comme certains sont allés le demander à feu votre Premier ministre Hamed Bakayoko », révèle Géneviève Goët zinger. A qui fait-elle allusion ? « Ils se reconnaîtront et ce n’est pas à leur honneur », lâche-t-elle, évasive. Pour autant, l’allusion à une audience accordée par feu Hamed Bakayoko fait penser à la rencontre que l’ex-Premier ministre a eue avec une délégation de la tendance Fpi-Gor, composée d’Assoa Adou et Dano Djédjé.

Lire aussi:   Cote d'Ivoire : Remaniement imminent du gouvernement, Ouattara s'active

La rencontre s’est tenue le jeudi 12 novembre 2020, soit quelques jours après l’arrestation d’Affi, qui a eu lieu le vendredi 6 novembre. Ces irréductibles adversaires du président légal du Fpi avaient-ils émis le vœu, lors de cette rencontre, de voir Affi N’guessan croupir longtemps en prison ? Difficile de le dire. Il reste que c’est ce que semble sous-entendre Géneviève Goëtzinger. Qui dit avoir œuvré pour faire capoter ce coup contre Affi et partant obtenir sa libération dans un délai raisonnable.