HomePolitiqueDes chefs traditionnels chez Bédié : la police empêche la rencontre, les...

Des chefs traditionnels chez Bédié : la police empêche la rencontre, les raisons

Des chefs traditionnels chez Bédié : la police empêche la rencontre, les raisons
Des chefs traditionnels chez Bédié : la police empêche la rencontre, les raisons

La police a empêché la rencontre qui devrait avoir lieu entre des chefs traditionnels et Bédié ce 7 novembre 2020, à sa résidence à Cocody.

La résidence de l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié est depuis le 3 novembre 2020 encerclée par un contingent de forces de l’ordre. « Nous n’avons pas reçu instruction » pour autoriser cette rencontre, a dit un policier sur place.  

Selon un officier de police dont les éléments faisaient la patrouille dans le périmètre de la résidence de M. Bédié, une quinzaine de chefs traditionnels qui faisait mouvement vers le domicile de l’ancien président, a été instruite que cette rencontre n’était pas possible.

Lire aussi:   Bédié au Ghana : Nana Akufo-Addo et le Roi des Ashantis négocient pour Ouattara ?

Cette rencontre « n’a pas été coordonnée », a-t-il laissé entendre. Seulement le personnel de maison est admis à la résidence de M. Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), désigné président du Conseil national de transition (CNT).

Au lendemain de la création du Conseil national de transition par l’opposition qui déclare ne pas reconnaître le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, un blocus a été imposé aux résidences de certaines leaders de l’opposition.   

Lire aussi:   Un prêtre parle au Président Ouattara : « En 1995, on me traitait d’Alassaniste…Aujourd’hui vous avez perdu votre cohérence »

Des leaders de l’opposition ont été arrêtés pour leur rôle dans la création du CNT, entre autres, le secrétaire exécutif en chef du Pdci, Kakou Guikahué, et le président du Front populaire ivoirien (FPI), Affi Nguessan, candidat à l’élection du 31 octobre 2020.

MM Bédié et Affi ont boycotté ce scrutin présidentiel remporté par le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) Alassane Ouattara à plus de 94% des voix, selon les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI).

Lire aussi:   Campagne référendaire: M. TCHAGBA Laurent et son équipe pour sillonnent les 60 villages Ebrié