Home Politique « Des calculs politiques sur le corps chaud d’Amadou Gon »

« Des calculs politiques sur le corps chaud d’Amadou Gon »

On connaît maintenant la nature des soins qu'aurait subi le premier ministre Amadou Gon en France
On connaît maintenant la nature des soins qu'aurait subi le premier ministre Amadou Gon en France

La Côte d’Ivoire entière continue de pleurer un fils, Amadou Gon. Une mort qui déchire les cœurs de ses concurrents et le RHDP.

La Côte d’Ivoire entière pleure un fils. Malgré les contradictions internes, le pays fait bloc, dans la douleur. Amadou Gon était certes militant politique, candidat désigné de son parti à la présidentielle 2020, mais sa mort déchire les cœurs de ses concurrents.

Les messages de compassion à la famille, au président de la république, à la Côte d’Ivoire aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, des partisans que des opposants, montrent l’énorme détresse qui tenaille l’opinion. Devant la mort, on s’incline. On range les sabres.

Lire aussi:   Billon rencontre Gbagbo à la Cour Pénale Internationale

Le silence dans lequel s’est muré le président Ouattara montre l’expression de la grande douleur qui l’étreint. Les calculs politiques au moment où le corps de l’illustre disparu est encore chaud, dérangent. Après les obsèques, les débats pourront s’ouvrir. Les partis pourront reprendre leurs querelles de clocher. Le RHDP pourra trouver les clés pour trouver un autre cadre pour la compétition.

Il est clair que la disparition du candidat désigné du parti au pouvoir, à un peu plus de trois mois de la présidentielle rabat les cartes.

Lire aussi:   Affecté par la mort d’Amadou Gon, Blaise Compaoré sort de sa cachette

Mais dites au directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, « Pleurons d’abord le premier ministre, le frère, l’ami. Les calculs politiques et même politiciens peuvent reprendre après. Seulement, après! ».

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here