Home Politique Démission de Konaté Navigué du FPI d’Affi : « Je ne veux pas...

Démission de Konaté Navigué du FPI d’Affi : « Je ne veux pas affronter Gbagbo »

Démission de Konaté Navigué du FPI d'Affi :
Démission de Konaté Navigué du FPI d'Affi : "Je ne veux pas affronter Gbagbo"

Konaté Navigué, ex-président des jeunes du Front populaire ivoirien (JFPI) et actuel membre du secrétariat général de la tendance du parti dirigée par Pascal Affi N’Guessan, vient de démissionner. Il l’explique lui-même à travers une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux.

« Je viens de prendre une décision grave dans ma carrière politique. Je me suis battu corps et âme, contre vents et marrées pour qu’on évite la rupture entre le président Affi et le président Laurent Gbagbo. En vain, puisque nous constatons tous la rupture. Ce moment là, je ne le voulais pas du tout. En politique, la rupture signifie l’affrontement », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Affi sur NCI : « L’élection présidentielle prévue le 31 Octobre ne se tiendra pas »

« J’ai donc pris la décision d’abandonner mes charges au niveau de la direction du parti. J’en ai informé le président du parti qui en a pris acte. Je lui ai expliqué que pour ce que le président Laurent Gbagbo a fait pour moi politiquement et socialement, je ne peux pas et je ne veux pas l’affronter », a expliqué Konaté Navigué, l’un des soutiens, jusque-là fidèle à Affi N’Guessan.

« Ce n’est pas un manque de courage, mais une conception de la vie, un principe. Je ne commettrai jamais le parricide quelles que soient les circonstances , le temps et le lieu. Mon ascension politique et ma situation sociale, je les dois au président Laurent Gbagbo. Donc jamais je ne vais l’affronter », a encore argumenté Konaté Navigué.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Après le 6ème congrès extraordinaire, la JPDCI félicite ses élus locaux et appelle à la remobilisation générale

« De même, je ne vais jamais vilipender le président Affi dans ma trajectoire politique pour ce qu’il a incarné pour moi durant des décennies. Je le connais depuis 1995 et c’est un homme correct. D’ailleurs je continuerai de le solliciter. Mais les circonstances de la vie m’obligent à prendre une décision et je l’ai prise difficilement », a déclaré l’ex-président des jeunes du FPI.

La crise entre la branche du FPI tenue par l’ex-président de la République Laurent Gbagbo et celle dirigée par son ancien premier ministre Pascal Affi N’Guessan, a pris une autre tournure ces jours-ci. Lundi, les deux personnalités président deux réunions différentes de leurs tendances respectives.

Lire aussi:   Attécoubé / Référendum du 30 octobre prochain : Les femmes promettent un oui massif au coordonnateur Danho Paulin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here