HomePolitiqueDéfense : Téné Birahima lance un audit de la gestion d’Hambak

Défense : Téné Birahima lance un audit de la gestion d’Hambak

Défense : Téné Birahima lance un audit de la gestion d'Hambak
Défense : Téné Birahima lance un audit de la gestion d'Hambak

Téné Birahima Ouattara, ministre d’Etat, ministre de la Défense, a décidé de lancer un audit de la gestion de son prédecesseur Hamed Bakayoko. Le frère cadet d’Alassane Ouattara entend passer au peigne fin des contrats signés sous le règne de l’ancien maire de la commune d’Abobo, explique Africa Intelligence.

Hamed Bakayoko est décédé le 10 mars 2021 en Allemagne. L’ex-Premier ministre ivoirien et ministre de la Défense a succombé d’un cancer fulgurant qui l’avait tenu éloigné des affaires de l’Etat pendant de longs jours. Pour remplacer Hambak à la tête du ministère de la Défense, Alassane Ouattara a fait appel à son frère cadet Téné Birahima Ouattara, qui a longtemps géré les affaires présidentielles.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Abidjan, le début du Ramadan annoncé pour le lundi 7 mai 2019

Une fois à la tête de la défense ivoirienne, Téné Birahima Ouattara a clairement affiché ses ambitions. Surnommé « Photocopie » du fait de sa ressemblance avec le chef de l’Etat, , le remplaçant d’Hamed Bakayoko est conscient des énormes défis qui l’attendent.

Dans sa parution du mercredi 12 mai 2021, Africa Intelligence révèle que Téné Birahima Ouattara a entrepris de lancer un audit du passage de l’ancien député de Séguéla à la Défense. Cet audit concerne des contrats signés sous Hamed Bakayoko pour une valeur de 50 milliards de francs CFA. Notre source précise que ce contrôle vise essentiellement des contrats passés dans le cadre de la loi de programmation militaire. Le média souligne aussi que « Photocopie » a ordonné la suspension de plusieurs marchés conclus sous l’ère Hambak.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : La CAGI adopte quatre projets de lois présentés par ministre de la Justice

Il faut noter que le nouvel homme fort de la défense ivoirienne veut par ailleurs mieux comprendre le fonctionnement du cabinet ministériel de son prédécesseur. Africa Intelligence laisse entendre que des proches du défunt Premier ministre sont à la tête d’entreprises qui offraient des prestations au ministère de la Défense. Faut-il craindre que des têtes tombent dans les prochains jours après l’audit lancé par Téné Birahima Ouattara ?