Home Politique Dabou : un ministre désigné chef de village contesté

Dabou : un ministre désigné chef de village contesté

Dabou : un ministre désigné chef de village contesté
Dabou : un ministre désigné chef de village contesté

En Côte d’Ivoire, la nomination de Essis Esmel Emmanuel, Ministre de la Promotion de l’Investissement et du développement du secteur Privé, en qualité de chef de village de Toupah, fait l’objet de vive contestation dans cette localité située dans le département de Dabou.

Dans le village de Toupah, la nomination de Essis Esmel Emmanuel, actuel ministre ivoirien de la Promotion de l’ investissement et du développement du secteur privée, en qualité de chef de village, fait l’objet de vive contestation. L’ancien patron du CEPICI et député RHDP de la circonscription de Dabou – Toupah – Lopou – sous-préfecture et commune, a été désigné à l’unanimité par la génération BODJL, dimanche 14 novembre 2021.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le Gouvernement annonce une mission économique belge à Abidjan conduite par son Altesse Royale

Selon les contestataires, la désignation du ministre Essis Esmel viole gravement la loi N° 2014-428 du 14 juillet 2014 portant statut des rois et chefs traditionnels, qui dispose en ses articles 6 et 7, que « la qualité de roi et de chef traditionnel est incompatible avec l’exercice de tout mandat électif ». « Les rois et chefs traditionnels sont soumis aux obligations de neutralité, d’impartialité et de réserve. Ils doivent s’abstenir d’afficher leur appartenance politique » article 6 et « La qualité de roi et de chef traditionnel est incompatible avec l’exercice de tout mandat électif » articles 6 et 7 de ladite loi » dispose ladite loi.

Lire aussi:   Rencontre Ouattara - Affi N'guessan: les sujets abordés

Que va faire le ministre-député ? Démissionnera-t-il de son poste de député ? Renoncera-t-il à son nouveau statut de chef de village de Toupah ? Assurera-t-il toutes ces fonctions en violation flagrante des dispositions de la loi, sus-mentionnées ? Les prochains jours nous situeront davantage sur le sujet.

Source: afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here