Home Politique Côte d'Ivoire: référendum sur la nouvelle Constitution en "septembre-octobre" (président)

Côte d'Ivoire: référendum sur la nouvelle Constitution en "septembre-octobre" (président)

Le référendum sur la nouvelle Constitution ivoirienne voulue par le président Alassane Ouattara aura lieu en « septembre-octobre » prochains, a-t-il annoncé lors d’une rencontre mardi avec l’opposition au palais présidentiel à Abidjan.

« Faire le référendum constitutionnel en septembre-octobre, et les élections législatives en novembre-décembre. Voilà le chronogramme (calendrier, NDLR) que je voulais vous indiquer », a affirmé le président, qui assure vouloir « développer un consensus » sur ce nouveau texte.

La rédaction d’une nouvelle Constitution était une promesse de campagne d’Alassane Ouattara, réélu pour un second et dernier mandat de cinq ans en octobre 2015, selon les dispositions de l’actuel texte fondamental.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Un responsable du parti de Blé Goudé (COJEP) trouve la mort dans un accident

Le président a mis en place début juin un groupe d’experts qui avait un mois pour faire leurs propositions.

« Les modifications que nous comptons apporter vont tenir compte de notre histoire, notre culture et des valeurs que nous voulons promouvoir pour la Côte d’Ivoire nouvelle », avait déclaré le président en novembre lors de son investiture, dans une allusion claire à « l’ivoirité », l’un des facteurs ayant conduit le pays à une décennie de troubles qui s’était conclue par la mort de 3.000 personnes pendant les cinq mois de violences ayant suivi la présidentielle de 2010.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Décès d'un membre fondateur de la plateforme de l'opposition pro-Gbagbo, EDS

L’opposition, les chefs traditionnels, les guides religieux, la société civile, les associations de jeunes et de femmes seront notamment consultés en vue de la rédaction de cette nouvelle Constitution, a-t-il souligné.

De source proche de la présidence, outre la clarification de l’éligibilité, la création d’un poste de vice-président et d’un Sénat, la suppression du poste de Premier ministre ou l’établissement de calendriers électoraux immuables, sont également à l’étude.

Lire aussi:   Le Cardinal Kutwa demande pardon aux fidèles choqués par l’intervention d’un candidat au cours de la messe

Vendredi, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, avait souligné que le président n’avait pas « l’intention de toucher” à la limitation du nombre de mandats présidentiel (renouvelable une fois seulement).

pgf/lp

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here