HomePolitiqueCôte d’Ivoire: Retour du débat sur le FCFA, Stéphane Kipré propose un...

Côte d’Ivoire: Retour du débat sur le FCFA, Stéphane Kipré propose un referendum pour chaque pays concerné

Kipré-

– Mardi 05 septembre 2017-Le débat sur le FCFA refait surface sur le continent suite à l’interpellation du polémiste Franco-Béninois Kémi Séba à Dakar après avoir brûlé délibérément en public un billet de 5000 FCFA .

Les hommes politiques ivoiriens ne sont pas en reste et c’est Stéphane Kipré président de l’Union des Nouvelles Générations (UNG) qui propose un référendum pour chaque pays concerné afin d’avoir l’avis de son peuple.

« Je pense que la monnaie relevant de la souveraineté, Il faut donc que chaque pays concerné puisse avoir le courage politique de convoquer un referendum pour avoir l’avis de son peuple souverain sur cette question », a-t-il indiqué avant d’expliquer qu’il n’est pas juste d’exclure les populations africaines de ce débat puisqu’en définitif, c’est de lui que relève la souveraineté de tout Etat.

Lire aussi:   « Le RDR, un parti faible obligé de se réfugier dans la fraude. Ils diront au revoir au pouvoir au soir du 31 octobre 2020 »

« Ce referendum nous permettra par la même occasion aussi de nous assurer que les avis défendus par les chefs d’Etats sont véritablement partagés par leurs peuples respectifs », ajoute le gendre de l’ex chef d’Etat ivoirien, qui fait savoir par la suite que, dans toutes les grandes démocraties du monde, lorsqu’une question engage la souveraineté d’un peuple, l’on se tourne vers lui afin qu’il se prononce et en veut pour preuve ,le cas des peuples européens sur l’utilisation de l’euro comme monnaie après avoir adhérer à l’union européenne en ratifiant le traité de Maastricht de 1992.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Situation socio-politique, l'union Européenne en observation pour faire des recommandations

M. Kipré souhaite que la consultation populaire sur ce débat, doit être transparente et crédible et que les modalités de mise en place pourront être discutées dès lors que le principe est retenu afin de garantir une transparence stricte du vote.

« Le referendum que je propose est la solution ultime pour éviter à nos pays des crises politiques à venir liées à la question du F CFA car au fur et à mesure les positions et les méthodes pour faire entendre les différentes positions sur la question se radicalisent », souligne l’exilé politique.

Pour rappel, la zone Franc a été créée en 1939, et est un espace économique et monétaire d’Afrique subsaharienne, avec quelque 155 millions d’habitants.

Lire aussi:   Onu : Ouattara s’adresse au monde ce mercredi

Deux sous-ensembles la composent: l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).
La monnaie commune à cette zone est depuis 1945 le « Franc CFA » qui signifie « Franc de la communauté financière africaine » dans l’UEMOA et « Franc de la coopération financière en Afrique centrale » dans la CEMAC). Le « CFA », autrefois arrimé au franc français, est aujourd’hui lié à l’euro par un système de parité fixe.

Le FCFA est objet de clivage chez les économistes comme chez les responsables politiques africains depuis ces dernières décennies.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci