Home Politique Crise au sein du FPI: ce que prépare Simone Gbagbo pour novembre...

Crise au sein du FPI: ce que prépare Simone Gbagbo pour novembre prochain

Crise au sein du FPI: ce que prépare Simone Gbagbo pour novembre prochain
Crise au sein du FPI: ce que prépare Simone Gbagbo pour novembre prochain

Le Front populaire Ivoirien (FPI) est dans la tourmente. Ce Parti de gauche qui a longtemps suscité de l’espoir dans le cœur de beaucoup d’Ivoiriens jusqu’à son arrivée au pouvoir en octobre 2000, a commencé une lente décomposition du fait d’une coalition puissante d’adversaires extérieurs et de guerre de positionnement intérieure.

Conséquence, la perte du pouvoir en 2011 de la pire des manières et la dislocation en trois entités du parti en 2021. Laurent Gbagbo, celui qui incarnait l’âme et l’esprit du FPI, se sentant à 76 ans à même de livrer encore bataille, a préférer claquer la porte à la formation politique qu’il a pourtant œuvré à mettre en place durant plusieurs années. Consacrant ainsi l’émiettement de la principale force politique de la gauche ivoirienne en trois entités : le nouveau parti politique qu’il a annoncé, le FPI qu’il laisse à Affi N’Guessan, l’actuel président et un mouvement politique à venir. Celui de Simone Gbagbo.

Lire aussi:   La CEDEAO a déployé le plus fort contingent d’observateurs pour la présidentielle au Bénin

En effet, selon des sources proches de l’ex-première Dame de Côte d’Ivoire, il se prépare la formation d’un mouvement politique. Pas d’un parti politique, précise-t-on. A en croire ces mêmes sources, Simone Gbagbo ne veut pas d’un parti politique. La différence est que le mouvement en théorie, se veut transpartisan, moins hiérarchisé, plus horizontal que vertical et plus social. Mais, dans la réalité, c’est une sorte de réadaptation des hommes politiques à l’évolution de la société.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Commercialisation du Cacao, le Gouvernement annonce une déclaration dans les prochaines heures en vue de rassurer les producteurs

Simone Gbagbo ne va donc pas dans l’immédiat se mettre aux côtés d’Affi N’Guessan. Avec le parti en gestation de Laurent Gbagbo, « c’est exclu » , selon plusieurs de ses proches. « Il n’est pas question que Simone Gbagbo suive Gbagbo dans son nouveau parti. On n’adhère pas à un parti politique de façon mécanique. Simone Gbagbo ne peut pas perdre son mari et perdre sa dignité en allant dans le nouveau parti de Gbagbo « , affirme un proche de Simone Gbagbo dans des propos rapportés ce matin par le quotidien Notre Voie.

Ce qui va se passer, c’est qu’elle va travailler, affirment nos sources avec les associations de soutien qui se créent autour de sa personne. C’est en cela que le 25 septembre prochain, elle sera l’invitée de ces dites associations qui vont la célébrer. Son équipe et elle entendent profiter de ce momentum pour se projeter sur le mois de novembre où elle va lancer son mouvement. « Nous discutons pour voir s’il faut faire le lancement du mouvement au palais des sports ou au palais de la culture à Treichville « , a confié enthousiaste un fidèle de l’ex-député d’Abobo.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Alain Donwahi propose une trêve aux syndicats du ministère des Eaux et Forêts

C’est fonction de l’ampleur politique que va prendre ce mouvement dont le nom est en gestation  » au laboratoire », que « nous verrons une possible alliance avec Affi « .

operanewsapp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here