HomePolitiqueCotisations COGES: Kandia Camara fait de graves révélations sur la FESCI

Cotisations COGES: Kandia Camara fait de graves révélations sur la FESCI

Cotisations COGES: Kandia Camara fait de graves révélations sur la FESCI
Cotisations COGES: Kandia Camara fait de graves révélations sur la FESCI

Devant le parlement hier, Kandia Camara a fait d’importantes révélations sur la FESCI qui s’obstinent à mettre un terme aux cotisations exceptionnelles dans les écoles primaires et secondaires sur toute l’étendue du territoire national.

La ministre de l’éducation nationale qui répondaient aux interrogations des députés du RHDP qui manifestaient leurs craintes vis-à-vis des dernières sorties de la FESCI, a déclaré que la FESCI s’obstinent à mettre un terme aux cotisations COGES parce que le gouvernement ivoirien a refusé de lui verser une côte part depuis 2011. Pour elle, la FESCI n’existe plus dans le champ d’application de l’enseignement primaire et secondaire.

Lire aussi:   Décès d'Amadou Gon/ De graves révélations faites : « Même si Ouattara avait choisi une autre personne, elle mourrait » déclare un fils du nord

« Chaque année, comme cette année, c’est la FESCI qui a posé le problème. Avant 2011, la FESCI existait dans nos établissements primaires et secondaires. En 2011, en conseil de gouvernement présidé par le premier ministre Guillaume Soro, la décision a été prise et entérinée par le président de la République, Alassane Ouattara en conseil des ministres. C’est le gouvernement qui a décidé de la suppression de la FESCI au niveau des établissements primaires et secondaires. Nous avons demandé aux COGES de ne plus reverser quoi que ce soit au bureau de la FESCI. Je pense peut-être que c’est de là que vient le véritable problème. Parce qu’en son temps, la FESCI avait une côte part dans les cotisations levées dans les établissements surtout secondaires publics comme privés., a-t-elle précisé.

Lire aussi:   UNJCI/Amos Behonao se met à la disposition du Pdci: «Je suis un soldat et je suis prêt à me mettre en rang de bataille…»

source: opera news