HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Voici pourquoi Katinan Koné, Damana Pickass ont été accueillis...

Côte d’Ivoire : Voici pourquoi Katinan Koné, Damana Pickass ont été accueillis timidement à Abidjan

Côte d’Ivoire : Voici pourquoi Katinan Koné, Damana Pickass ont été accueillis timidement à Abidjan
Côte d’Ivoire : Voici pourquoi Katinan Koné, Damana Pickass ont été accueillis timidement à Abidjan

Justin Katinan Koné, Damana Adia Pickass, Jeannette Koudou, et trois autres cadres du Front Populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, ont regagné Abidjan le vendredi 30 avril 2021, après 10 ans d’exil au Ghana.

Il n’y avait pas foule vendredi dernier à leur arrivée à l’aéroport international Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Justin Katinan Koné, Damanan Adia Pickass, Jeannette Koudou, la sœur cadette de Laurent Gbagbo et trois autres proches de Laurent Gbagbo, exilés au Ghana depuis la fin de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, ont regagné la capitale économique ivoirienne où ils ont été accueillis à l’aéroport Felix Houphouët Boigny par des membres de leurs familles biologiques respectives, la direction de la tendance Laurent Gbagbo du FPI et par une poignée de pro-Gbagbo surexcités, qui avaient envahi le parking et les alentours de l’aéroport.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève des enseignants, le parti de Blé Goudé s'interroge, «Est-il légale et légitime de mettre sous contrôle un compte d'épargne pour fait de grève ?»

Il reste que la mobilisation pour l’accueil de ses proches de l’ancien président Laurent Gbagbo n’aura pas été celle escomptée. Déjà avant 13h50, heure annoncée pour l’atterrissage du vol devant transporter les six cadres du FPI, les pro-Gbagbo, une centaine environ, battaient déjà le pavé dans le périmètre de l’aéroport sous le regard vigilant d’un dispositif impressionnant des forces de sécurité.

Vêtus pour certains de tee-shirts à l’effigie de l’ex-président Laurent Gbagbo et tenant, pour d’autres, des banderoles aux couleurs du drapeau national ivoirien, ces militants pro-Gbagbo avaient pour cri de ralliement des messages comme « Les enfants du pays sont là, Damanan Pickass, Katinan Koné Ayoka (bienvenue en langue vernaculaire ivoirienne) ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Quand Mamadou Koné et Kuibiert-Coulibaly perdent le peu de crédit qu’on leur vouait

Aux environs de 14h, l’avion transportant Katinan Koné et ses camarades atterrit sur le tarmac de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, loin des regards de leurs partisans, certainement pour des raisons sécuritaires. C’est bien plus tard, vers 15h que Katinan Koné, qui est également le porte-parole de Laurent Gbagbo et les cinq autres exilés, après des formalités administratives, seront aperçus par leurs partisans. Vêtu d’un costume bleu ciel assorti d’une chemise blanche, l’ancien ministre du Budget de Gbagbo avait l’air émoussé par ces 10 années d’exil.

Lire aussi:   Le rôle joué par les parents du Général Robert Gueï dans la nomination d’Albert Flindé

L’émotion est grande, et pour les partisans, et pour les exilés eux-mêmes de fouler le sol de la mère-patrie, après 10 ans d’exil. Mais il n’y aura pas de bain de foule, ni de déclaration à la presse pour les stars du jour. Ils seront aussitôt installés dans leurs véhicules et conduits sous forte escorte policière en direction du siège du parti de Laurent Gbagbo à Cocody où ils étaient également attendus par d’autres militants de leur formation politique.

L’Avenir