Home Politique Côte d’Ivoire : Voici la preuve irréfutable que Mamadou Koulibaly a déposé...

Côte d’Ivoire : Voici la preuve irréfutable que Mamadou Koulibaly a déposé ses parrainages, le Conseil constitutionnel pris en flagrant délit ?

Côte d’Ivoire : Voici la preuve irréfutable que Mamadou Koulibaly a déposé ses parrainages, le Conseil constitutionnel pris en flagrant délit ?
Côte d’Ivoire : Voici la preuve irréfutable que Mamadou Koulibaly a déposé ses parrainages, le Conseil constitutionnel pris en flagrant délit ?

Mamadou Koné a donné la liste des candidatures retenues pour l’élection présidentielle d’octobre 2020 le lundi 14 septembre 2020. La candidature de Mamadou Koulibaly a été rejetée, faute d’insuffisance de parrainages. Voici la preuve irréfutable de Mamadou Koulibaly qui fait mentir le Conseil constitutionnel.

«Nous greffiers en chef du Conseil constitutionnel avons reçu ce jour M. Yacourwa Koné muni d’un mandat représentant M. Mamadou Koulibaly candidat à l’élection du Président de la République du scrutin du 31 octobre 2020. Lequel nous a déposé un courrier et une clé USB contenant neuf mille cent quatre-vingt-deux (9182) fiches de parrainages en remplacement des parrainages invalidés», indique le récépissé de réception de pièces signé de Me Zedia Bi Baly Appolinaire, le 12 septembre à 8h 37mn.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Quand Mamadou Koulibaly se fait prendre au piège des fakenews

A en croire le camp Mamadou Koulibaly, il a bel et bien déposé plus de 9000 parrainages au Conseil Constitutionnel couvrant plus de 22 régions. « Je remplis toutes les conditions requises. Nous avons transmis plus de 45.000 parrainages propres dans 22 régions au conseil constitutionnel, qui jusqu’à aujourd’hui n’a pas été en mesure de fournir la preuve d’un seul doublon dans notre dossier».

La preuve irréfutable des parrainages de Mamadou Koulibaly qui fait mentir le Conseil Constitutionnel

Rappelons-le, le Conseil Constitutionnel avait notifié le jeudi 10 septembre 2020 à Mamadou Koulibaly qu’il ne disposait pas du nombre de parrainage requis pour prendre part à la présidentielle. « En application de l’article 56 du code électoral, la vérification de la liste de parrainages produite à votre dossier de candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a révélé que vous ne disposez pas du nombre de parrainages requis ainsi qu’il est indiqué au rapport joint à la présente », avait indiqué le Conseil Constitutionnel, qui a donné un délai de 48 heures à Mamadou Koulibaly pour compléter sa liste des parrainages.

Lire aussi:   Chris Yapi : voici ses nouvelles révélations sur le « coup d’État » à la CEI et le Conseil constitutionnel, ce que prépare Ouattara

Finalement comme le récépissé de réception de pièces l’indique, le leader de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) a déposé le 12 septembre 2020 la liste complète de ses parrainages. Au grand dam des partisans du Professeur, sa candidature a été rejetée par le Conseil Constitutionnel. Mamadou Koné a déclaré qu’il n’avait pas pu produire le nombre de parrainages requis dans « au moins dix-sept régions ou districts autonomes, conformément à l’article 55 du code électoral ».

Lire aussi:   Alassane Ouattara face à ses alliés d’hier : la présidentielle 2020 s’annonce mouvementée

Comme Mamadou Koulibaly, les candidatures de l’ex-président Laurent Gbagbo ainsi que celles de grandes figures politiques telles Mabri Toikeusse, Marcel Amon-Tanoh, Gnamien Konan ont été rejetées pour non-conformité au code électoral.

source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here