Home Politique Côte d’Ivoire: «Une sortie de route de la France serait perçue comme...

Côte d’Ivoire: «Une sortie de route de la France serait perçue comme une tentative honteuse…» (J.Y Esso Essis à Macron)

Côte d’Ivoire: «Une sortie de route de la France serait perçue comme une tentative honteuse…» (J.Y Esso Essis à Macron)
Côte d’Ivoire: «Une sortie de route de la France serait perçue comme une tentative honteuse…» (J.Y Esso Essis à Macron)

La situation sociopolitique actuelle, créée par Alassane Ouattara, le candidat à un 3e mandat anticonstitutionnel, préoccupe-t-elle l’ancienne métropole? Pour ne pas jouer au médecin après la mort, Jean-Yves ESSO ESSIS, Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA, Inspecteur du PDCI-RDA et Président des Cadres Dynamiques du PDCI-RDA, interpelle la France et son président Emmanuel Macron.

Lettre Ouverte à Son Excellence Emmanuel MACRON, Président de la République Française.

Objet : Le vacarme assourdissant de votre silence coupable face à la forfaiture de votre prochain hôte, le président OUATTARA.

UN PROBLEME “IVOIRO-IVOIRIEN”?

Excellence Monsieur le Président de la République,

Permettez moi de vous adresser cette lettre ouverte aujourd’hui pour vous délivrer un message franc, sincère et qui vient du coeur de la majorité des ivoiriens. Si nous sommes obligés de nous adresser à vous pour un problème “ivoiro-ivoirien”, terme arraché à madame Alliot Marie pour justifier la fuite en avant de la France lorsqu’il fallait faire marcher les accords de défense au moment où la Côte d’Ivoire était balafrée en 2002 par une rébellion armée venue d’ailleurs, c’est bien parce que le destin de notre pays a toujours été lié au vôtre depuis notre “indépendance ?”, de par votre volonté unilatérale de ne pas nous lâcher la grappe en ayant mis en place cette fameuse “Françafrique”…

Excellence monsieur le Président,

La Côte d’Ivoire est une terre que vous connaissez bien et que vous avez déjà foulé à quelques reprises. Vous avez donc aisément constaté que les ivoiriens sont des gens accueillants, affables, souriants et toujours joviaux, faisant de la Côte d’Ivoire un pays où il fait bon vivre.  Ne vous méprenez cependant point sur la qualité et la force de ce qui est logé sous le téton gauche de la poitrine de ce peuple assez spécial…

Lire aussi:   Nassėnėba Touré à Alassane Ouattara : "Si vous étiez accroché au pouvoir vous n’auriez pas préparé, ni même pensé à préparer, un successeur à peine âgé de 30 ans" (Lettre ouverte)

OUATTARA, UN DES PRESIDENTS LES PLUS IMPOPULAIRES

Excellence monsieur le Président,

Vous allez bientôt vous entretenir avec l’un des présidents les plus impopulaires du continent africain. Le président OUATTARA que vous vous apprêtez à recevoir vient de provoquer un cataclysme dans son pays en annonçant sa candidature à un troisième mandat présidentiel, piétinant ainsi notre Loi Fondamentale.

Nous ne l’accepterons jamais ici en Côte d’Ivoire…

Il est donc de notre devoir de vous rappeler que le peuple ivoirien dans sa majorité attend de vous le respect de sa dignité en condamnant publiquement cette tentative de coup d’Etat Constitutionnel.  Nous ne vous demandons rien de plus que de jouer votre rôle comme vous l’aviez si bien fait publiquement, lors de la déclaration solennelle de ce même président, il y a quelques mois, de ne pas se porter candidat pour un 3ème mandat.

DES HORDES DE “MICROBES”

Lire aussi:   Discours du président de la république, S.E.M Alassane Ouattara à l’Assemblee Nationale

Excellence Monsieur le Président,

Autant vous dire que la situation que nous vivons actuellement peut dégénérer à tout moment. La tension est à son paroxysme…Les habitants de ce beau pays, autrefois fer de lance de l’intégration ouest africaine, se regardent tous désormais en chien de faience, prêts à en découdre à la machette et au gourdin. Des hordes de “microbes”, jeunes désœuvrés instrumentalisés et drogués jusqu’à la lie, sont déversés de manière récurrente dans les quartiers populaires, sous le regard et avec, semble-t’il, la caution de nos forces de l’ordre, pour y agresser à la machette tout manifestant anti-RHDP.

Au moment où, lâché par ses derniers soutiens locaux, isolé par tous ses voisins dans la sous-région ouest-africaine, en froid avec le Ghana sur la question du pétrole, en froid avec le Nigéria concernant le Franc CFA, en froid avec le Burkina Faso depuis les soupcons de tentatives de coup d’état, s’étant mis le Mali à dos suite à ses prises de positions extrêmes dans la crise malienne, lâché dernièrement par le Sénégal et la Guinée Bissau et surtout, victime du sort du destin, le président OUATTARA, sentant venir la fin à grands pas, veut s’accrocher au pouvoir coûte que coûte, tel un albatros agonisant, dusse-t-il piétiner la Constitution de notre pays.

RHDP, UNE CHARRETTE BRINQUEBALANTE

Nous espérons vous voir condamner clairement et de façon bien audible ce coup d’Etat Constitutionnel en gestation.

Lire aussi:   « Macron n’a pas forcément lâché Ouattara »

Nous ne comprendrions pas que vous veniez cautionner une candidature impossible du président sortant OUATTARA, remettant ainsi du carburant dans le réservoir de la charrette brinquebalante qu’est devenu le RHDP.

UNE SORTIE DE ROUTE DE LA FRANCE

Excellence Monsieur le Président,

Rassurez vous, le peuple ivoirien n’est pas rancunier… Nous avons d’ores et déjà effacé de notre mémoire collective la décennie de votre pays, la France, passée à soutenir l’autocratie, la méchanceté érigée en pratique étatique, le rattrapage ethnique et l’endettement inconsidéré de notre pays, la Cote d’Ivoire. Tout cela n’a toujours pas entamé le crédit que l’immense majorité des ivoiriens accorde à la relation entre nos deux pays.  A l’heure où les ivoiriens aspirent à un changement positif pour des leaders à même de les rassembler et à même de leur inculquer la haine de la haine, une sortie de route de la France serait perçue comme une tentative honteuse de continuer à mettre notre peuple sous perfusion anesthésique.

Espérant que vous permettrez aux ivoiriens de toujours garder de vous, l’image d’une Madeleine de Proust, pour le bonheur et l’entente cordiale de nos deux nations,

Nous vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, nos salutations distinguées.

Source:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here