Home Politique Côte d’Ivoire: une loi pour changer la dénomination « Ivoirien » et « Ivoirienne »

Côte d’Ivoire: une loi pour changer la dénomination « Ivoirien » et « Ivoirienne »

Côte d'Ivoire: une loi pour changer la dénomination
Côte d'Ivoire: une loi pour changer la dénomination "Ivoirien" et "Ivoirienne"

Le député Maire de Zuenoula Olivier Djè Bi Djè Vamy compte proposer une loi à l’Assemblée nationale quant au démonyme des habitants de la Côte d’Ivoire appelés Ivoirien et Ivoirienne en Ivoiroi et Ivoireine. A l’en croire, la modification de l’appellation permettra aux habitants de redevenir les rois glorieux et les reines glorieuses d’une Côte d’Ivoire glorieuse.

« Le nom est une chose qui fait la personne » dit un proverbe Sar du Tchad. Il a encore été dit :  » le nom est l’expression d’une parole divine capable de modeler la personne en un être dont la vie exprimera l’intention de cette parole « . Rachel, au paroxysme de la souffrance nomma son fils : BEN-ONI (fils de ma douleur), mais Jacob son père l’appela Benjamin (fils de bon augure) – Genèse 35 : 18.

Lire aussi:   Ouattara candidat pour préserver le RHDP ou peur de voir le pays replonger dans les crises politiques ?

Plus récemment, Anne Laure Sellier, professeure et chercheuse en sciences cognitives à HEC Paris abonda dans ce sens, en affirmant que des données scientifiques montrent que nos prénoms influencent nos vies. Ce que l’on peut constater en Côte d’ivoire, c’est que d’énormes richesses y sont exploitées ou créées, mais la plupart des I-voi-riens n’en voient pas la couleur. C’est comme si nous étions atteints de cécité. Les moqueurs auraient-ils raison en disant que « l’i-voi-rien » ne voit rien ?

Les mots ont un poids, ils sont porteurs d’une charge intentionnelle puissante. C’est par la parole que passe tout acte de bénédiction ou de malédiction. A la naissance de la Côte d’Ivoire, nous avons hérité du gentilé « d’i-voi-riens » et « d’i-voi-riennes ». A l’évidence, dans notre inconscient collectif, ces suffixes nous auront insidieusement maintenus dans une sorte d’état de basse estime de soi, faisant de nous de façon subliminale des « Riens » et des « Riennes ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara annoncé en Chine pour le mois de septembre

Mon intention est claire : « redonner à chaque citoyen de ce pays, l’estime de soi, la fierté et la grandeur de qui nous sommes », c’est-à-dire, des « Rois » et des « Reines » établis sur une terre noble, riche et prospère. Sur la terre de l’éléphant d’Afrique, l’animal le plus puissant de son règne. Cette terre nous appartient, il est donc de notre responsabilité d’en tirer profit à notre avantage et à celui de nos enfants, plutôt qu’à celui de puissances extérieures.

Mon souhait est de modifier le démonyme des habitants de notre pays, pour nous hisser d’un point de vue émotionnel, vibratoire, et en pleine conscience, du rang de « Riens » et « Riennes » à celui de « Rois » et « Reines ». Mon souhait est de modifier l’appellation des habitants de notre pays en Ivoirois et Ivoireines, pour nous permettre de redevenir les rois glorieux et les reines glorieuses d’une Côte d’Ivoire glorieuse. Pour ma part, je suis pleinement convaincu qu’au-delà du symbole, ce changement revêt un caractère hautement puissant sur le plan de l’esprit et de l’éveil des consciences. La question est de savoir à présent ce que chacun de vous en pense ?

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Retour de Gbagbo, le porte-parole de la CPI met fin à la polémique

Olivier Djè Bi Djè

Député Maire de Zuenoula

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here